Petits crimes conjugaux à l’Espace Magh le 13, 14 et 16 avril 2016

Petits crimes conjugaux se jouera à l’espace Magh le mercredi 13, jeudi 14 et samedi 16 avril! Trois dates pour comprendre  »la grande aventure du couple, en pleine crise après quinze ans de quotidien« . Une partition fine et nuancée d’Éric-Emmanuel Schmitt mise en scène par Marianne Épin.

Petits crimes conjugaux d’Éric-Emmanuel Schmitt: amour et trahison

Lorsque, à la suite d’un accident, Gilles perd la mémoire, il lui faut tout réapprendre, redécouvrir sa vie. Sa femme Lisa lui raconte leur intimité, son charme fou, leur complicité. Mais chacun doute peu à peu de l’autre et le marivaudage prend peu à peu l’allure d’un affrontement sans merci.

Gilles est victime d’un mystérieux accident. Amnésique, étranger à lui-même, il revient chez lui, auprès de Lisa, sa femme depuis quinze ans.

Qui est-il ?

Qui est Lisa ?

Comment vivait leur couple ? Est-il bien tel qu’elle le décrit ? Est-elle seulement sa femme ?

À travers ce qu’elle lui raconte, il tente de reconstituer leur histoire, de fouiller la complexité de leur relation, de percer la vérité.

Quelques citations tirées de l’ouvrage Petits crimes conjugaux

  1. « Le pessimisme demeure le privilège de l’homme qui réfléchit. »
  2. « La caractéristique des hommes, c’est qu’ils refusent leur destin. Ils préfèrent leur liberté. Mais qu’est-ce que c’est, une liberté qui ne s’engage pas? Une liberté creuse, vide, inconsistante, une liberté qui ne choisit rien, une liberté velléitaire, une liberté préventive. Les hommes fantasment la liberté plus qu’ils ne l’utilisent, ils la gardent précieusement sur une étagère au lieu de l’employer. Là, elle sèche, se racornit et meurt bien avant eux. Car la liberté n’existe que si l’on s’en sert. Les hommes sont silencieusement romanesques : ils vivent quelque chose et se racontent autre chose. Ils doublent leur vie d’une autre vie, secrète, désirée, imaginée, dont ils sont les poètes muets. p.114 »
  3. « …un homme prend une maîtresse pour rester avec son épouse tandis qu’une femme prend un amant pour quitter son mari. »
  4. « Maintenir un couple par orgueil, c’est obéir à l’amour-propre, pas à l’amour. »
  5. « Ce n’est pas raisonnable d’aimer toujours, d’aimer longtemps, c’est de la folie pure. La raison, c’est d’aimer juste le temps où c’est agréable. »

Petits crimes conjugaux se jouera le mercredi 13, jeudi 14 et samedi 16 avril 2016.

petits crimes conjugaux

Le site officiel de l’Espace Magh

Texte de : ÉRIC-EMMANUEL SCHMITT Mise en scène :MARIANNE ÉPIN  

Avec : MARIANNE ÉPIN et ÉRIC SAVIN 

Décor : SOPHIE JACOB Lumières : PASCAL NOËL Peintures : SLIMANE

Assistance à la mise en scène : JULIETTE ÉPIN

Production : COMÉDIE DE PICARDIE Coproduction :VOLUBILE 

Avec le soutien de L’ESPACE CARPEAUX – VILLE DE COURBEVOIE.

Spectacle créé en janvier 2015 à Amiens, Comédie de Picardie.

Tags from the story
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *