La photographie à l’honneur: les Transphotographiques

Le festival Transphotographiques était divisé, du 5 juin au 6 juillet 2014, en deux lieux d’expositions distincts à Lille. Le Centre de la Photographie de la Ville a mis à l’honneur les lauréats de la Bourse du Talent dans les catégories reportage, paysage, portrait et mode. Ici, l’entrée est gratuite mais le lieu présente pourtant des photographies de qualité. Le couloir qui mène à la salle principale invite déjà à regarder une vingtaine de photos. Dans la grande pièce, Sandra Reinflet présente des clichés pris dans l’école primaire qu’elle fréquentait. Les phrases qui accompagnent les images font sourire et rappellent que la photographe est également auteur de livres. Pour sa part, Georges Pacheco a suivi des personnes dont la vie fut transformée suite à un ou plusieurs événement(s) dramatique(s). Ces visages marqués sont suivis de  textes présentant les souvenirs importants de ces sujets. Bénédicte Vanderreydt (illu.), avec la série ‘I am 14’, nous plonge dans l’adolescence de jeunes filles dont les situations pratiquement semblables diffèrent par le lieu de vie : Bruxelles, Lubumbashi ou Dheisheh en Palestine.

Bénédicte Vanderreydt

Le Tri Postal, ancien immeuble industriel situé à côté de la gare de Lille Flandres, proposait l’exposition ‘ »France(s) territoire liquide ». Le spectateur s’arrête facilement sur les photos de Frédéric Delangle (illu.) dont les tirages de paysages parisiens en noir et blanc ont été colorés par des artistes indiens. Un mélange des cultures visuelles de Paris et Delhi qui passe par les publicités omniprésentes. Guillaume Martial joue avec les constructions ou sculptures dans lesquelles des humains prennent place de manière plutôt adaptée. Le travail réalisé par Antoine Picard s’intéresse aux changements intervenus sur des objets inanimés  (un grillage, une séparation d’autoroute) qui donnent finalement du mouvement à un environnement plutôt statique.

frédéric delangle

Le festival Transphotographiques a présenté, durant plusieurs semaines, de nombreux photographes intéressants pour leurs styles ou leurs sujets, souvent les deux. Lille n’a pas oublié qu’elle a été capitale culturelle européenne et offre donc régulièrement des expositions intéressantes à une bonne centaine de kilomètres de la capitale de l’Union européenne. C’était encore le cas avec ce festival de photographies à suivre.

Plus d’infos: Festival Transphotographiques

Written By

Peintre, écrivain en bâtiments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *