Plan de table

« Suite à un câlin bref, mais intense, la table dressée pour la noce est en désordre. La mariée court se recoiffer, tandis que l’homme replace les cartons sans respecter le plan de table. Le hasard fera-t-il bien les choses ? Ou bien devra-t-il donner un coup de main au destin? »

On se demandait ce qu’ils pouvaient bien raconter pendant une heure et demie à ce mariage, on craignait même un peu de se retrouver face à un pur produit de cet humour français pas très fin qu’on est parfois forcé de supporter bien malgré nous (ou presque) mais c’était sans compter la construction inattendue du film, fait d’allers-retours temporels surprenants. Plusieurs plans de tables, plusieurs soirées, plusieurs avenirs bouleversés… La formule en « What if ? » et les changements de focalisation offrent une réelle fraîcheur au film… Heureusement !

En effet, sans cela, on aurait facilement pu reprocher au film de pécher par conventionnalisme : les histoires d’amour ainsi que leurs tenants et aboutissants n’ont généralement rien d’original. En même temps, peut-on réellement attendre plus d’un film qui repose sur une caractéristique toute vaudevillesque, à savoir la volonté de dépeindre des stéréotypes puissants et un tantinet exagérés ? Certes, les événements sont relativement prévisibles et les relations un peu niaises, mais le côté extravagant amuse généralement suffisamment pour effacer le léger sentiment d’exaspération qu’on peut parfois ressentir…

Au final, hormis le dernier retour en arrière qui n’était pas, selon moi, nécessaire (car versant un peu trop dans le mélodramatique à mon goût), Plan de table est un divertissement léger, humoristique et truffé d’acteurs bien choisis. Et parfois, on n’en demande pas plus, n’est-ce pas ?

Article publié sur SobusyGirls

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

1 Comment

  • On avait des cours d’étalonnage dans la boîte qui était justement occupé sur ce film … du coups on s’est entrainé dessus =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *