… Plus tard, j’ai frémi au léger effet de reverbe sur « I feel like a group of one » (Suite Empire)

Ma première pièce contemporaine, ma première expérience d’une orchestration minutieuse mais abstraite d’une multitude de détails pourtant très concrets. Autour d’un plan incliné vitré, et grâce à trois écrans (et plus), revivez, réalisez, ouvrez les yeux sur le rythme effréné et glauque de ce monde virtuel omniprésent dans nos vies. Car cette représentation va vite, très/trop vite, presque sans queue ni tête, elle est un patchwork de l’incidence de la toile sur l’existence. Cette toile illusoire, construite sur l’image, moteur de notre rapport aux autres et à nous-même. Car une image se travaille et se modifie, la plupart du temps dans le but d’être aimée, parfois détestée, tout simplement vue. Un narcissisme exacerbé par la technologie et qui, ici, par un effet de caméra face au publique, nous permet de nous rendre compte à quel point notre image renvoyée influence nos attitudes. Actuellement, l’exposition de soi-même et du monde, quel qu’en soit le but est devenu un art pratiquer avec zèle et grand plaisir.

Ce spectacle, presque improbable, vous amusera par moments autant qu’il vous mettra mal à l’aise. Notre voyeurisme malsain est titillé, ainsi que la réalité d’une irréalité dirigeant trop souvent nos vies. Et ce, tout au long d’une suite illogique construisant un Empire (…State Building).

Les 5, 6 et 7/02 au Théâtre 140, 140 avenue Eugène Plasky à 1030 Bruxelles.

De: Renaud Cojo.

Mise en scène: Renaud Cojo.

Avec : Louise Rousseau, Romain Finart, Renaud Cojo et des « amis » rencontrés sur le net.Pas de synopsis ici, ce serait chose impossible.

Plus d’infos sur le site du Théâtre 140.

Tags from the story
Written By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *