Pompéi, l’immortelle

Jusqu’au 15 avril prochain, l’ASBL Musée de l’Europe, en collaboration avec Tempora et son partenaire italien Civita, vous invite à découvrir l’exposition Pompeii – The Immortal City à la Bourse de Bruxelles.

En l’an 79, en août ou en octobre (les textes divergent), a eu lieu l’éruption la plus connue du Vésuve. Celle qui, en l’espace de 8 heures, a figé à jamais dans le temps la ville de Pompéi. Ce dont on a peut-être du mal à se rendre compte, c’est que cette éruption, dans son horreur, nous ouvre une formidable fenêtre sur la vie de l’époque ; les cendres, en pétrifiant la ville et ses habitants, les ont conservés intacts, 2000 ans plus tard.

C’est dans le Pompéi pré-éruption que nous emmène cette exposition, dont le parcours scientifique a été élaboré par le Musée Galileo Firenze et le Musée archéologique national de Naples.

Munis d’audioguides, nous entamons la visite et rencontrons Lucius, Rectina, Caius Senior, Caius Junior et Diphilus ; famille et habitants de l’époque dont nous suivrons l’histoire à travers toute l’exposition. En avant-goût, un film 3D à 360° nous plonge dans le quotidien plutôt paisible de la ville, jusqu’au terrible jour de l’éruption… Vient ensuite l’exposition proprement dite. Dans la grande salle aux murs de toile orange, derrière un (faux) temple romain se dressent des panneaux photos de ruines, agrémentés de textes sur les différents thèmes abordés : l’artisanat et le travail des matériaux (dont le verre, grande révolution de l’époque), l’utilisation des ressources naturelles, la domestication de la faune, la diversification de l’agriculture (admirez la miche de pain de près de deux millénaires, sans conservateurs!), la production du vin, mais également les techniques de construction, la maîtrise de l’eau, ou encore les sciences. Quelque 100 objets authentiques en provenance des fouilles archéologiques sont placés en vitrine, témoins du passé.

Des modules interactifs et reconstitutions de techniques sont à la portée des plus petits, mais aussi des grands ; outre la grue et la roue, savez-vous comment fonctionnait le premier odomètre ? Le mini film de reconstitution 3D des bâtiments permet de mieux s’imprégner de la ville. En fin d’exposition, moment émouvant avec ces deux corps figés, au dernier moment de vie, dans les cendres volcaniques.

Mon ressenti post-expo : « waouw,… mais encore ? ». Très honnêtement, vu le prix du ticket, je m’attendais à plus. Plus de contenu, plus d’objets, et surtout plus d’explications sur la redécouverte de la ville, les fouilles, l’excavation, les techniques… C’est une exposition intéressante et dotée d’une belle scénographie, une très chouette introduction à l’histoire pour les enfants, mais qui malheureusement reste un peu trop en surface. J’ai tout de même passé un très agréable moment.


Pompeii the Immortal City
Du lundi au vendredi : de 9h30 à 17h30
Weekend, vacances scolaires belges et jours fériés : de 10h à 19h
Jusqu’au 15.04.2018 au Palais de la Bourse, Place de la Bourse, 1000 Bruxelles
16€ (audioguide inclus)
Plus d’infos ici

Tags from the story
Written By

Coordinatrice éditoriale pour Culture Remains, j'use aussi de temps à autres de ma plume. Culturellement plutôt classique, je reste toujours ouverte à d'autres horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *