Prague, joyau d’Europe

Depuis quelques années, Prague est devenue une destination touristique très populaire. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, la ville est considérée comme l’une des plus belles d’Europe. A à peine 1h30 de vol de Bruxelles, c’est une destination romantique, proche mais très dépaysante, idéale pour un city-trip de quelques jours.

Ce qui frappe d’emblée à Prague, en tout cas dans la vieille ville, sur laquelle se concentrera cet article, c’est son architecture. Tous les styles, du baroque à l’Art nouveau en passant par le classique, se côtoient dans une parfaite harmonie. La cité aux cent clochers a par miracle échappé aux deux guerres ; elle n’a pas connu de réfection majeure, et a donc pu conserver sa taille humaine. Il y règne une ambiance mystérieuse, une atmosphère assez unique, léguée par sa situation, son histoire, sa culture. Vibrant encore sous le passage de grands artistes et intellectuels, notamment Mozart, Dvořák, Smetana, Kafka ou encore Mucha, la ville captive et exalte.

Les incontournables

Le pont Charles

Karlův_most

L’une des merveilles de la ville. Long de plus de 500 mètres et large de 10, le pont Charles, ainsi nommé en l’honneur de  Charles IV qui embellit Prague tout au long de son règne, fait le lien entre Malá Strana, le petit côté de la rive, et Staré Město, la vieille ville. Les nombreuses statues retracent l’histoire religieuse de la ville. Des deux côtés du pont s’étend un superbe paysage, baigné par la Moldau (ou Vltava) qui s’étale à perte de vue, imprenable. On traverse le pont avec une certaine émotion… quelque peu gâchée par le nombre de touristes et d’attractions qui leur sont destinées : dessinateurs, caricaturistes, exposants, musiciens… Une débandade parfois énervante, qui peut être évitée aux premières et dernières heures du jour. Le pont est alors tout à vous!

La place de la vieille ville

043

Une très grande place, cœur de la cité, bordée de maisons colorées aux styles hétéroclites, dont la plupart sont aujourd’hui des bars et restaurants. Cet endroit est certainement le meilleur exemple pour illustrer le caractère architectural si diversifié de la ville. L’église Notre-Dame de Týn surplombe la place, faisant face à l’hôtel de ville. Au pied de celui-ci se masse une foule de curieux venus admirer l’horloge astronomique. Ce chef-d’œuvre d’une beauté exceptionnelle est l’un des clous touristiques de la ville ! On raconte que les autorités brûlèrent les yeux de son inventeur, afin qu’il n’en réalisât pas d’autre, c’est dire… L’horloge nous rappelle toutes les heures le temps qui passe, en faisant défiler les apôtres, la cupidité, l’orgueil et la mort.

036

Hradčany

091

Le quartier du château, situé sur une colline, est particulièrement tranquille. Si la visite de ce quartier ne laissera pas un souvenir impérissable, il fait bon se promener dans les petites rues pittoresques tout à fait charmantes.

295

Il est possible d’acheter un ticket combiné pour visiter cette portion de la ville. La visite de l’ancien palais royal déçoit quelque peu, on s’attendrait à quelque chose de plus impressionnant. Heureusement, la cathédrale Saint-Guy, majestueuse de beauté avec sa porte d’or, rencontre plus d’intérêt. La visite se termine par la ruelle d’or, pittoresque allée bordée de minuscules maisons qui accueillirent autrefois les gardes du palais, mais également les alchimistes, qui, malgré leurs multiples expériences, calculs et préparations, échouèrent à la création de l’élixir de vie éternelle tant convoité par le roi…

265prague-ruelle-d-or-1

Vous l’aurez compris, il y a de quoi visiter à Prague. La ville compte quelques musées, notamment sur Kafka et Mucha, mais l’aspect extérieur constitue son meilleur atout. On regrette les nombreux salons de massage thaï et leurs racoleurs, qui déprécient les lieux. De même, on doute de l’authenticité des échoppes vendant les fameux cristaux de Bohème… Dommage. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à concocter votre propre itinéraire-découverte, et surtout, levez les yeux! Un conseil général : éloignez-vous des grands axes touristiques: il suffit de tourner à l’angle d’une rue pour se retrouver dans un calme et un silence inattendus.

Quelques adresses

La cuisine praguoise n’est pas un exemple de raffinement, c’est plutôt la quantité qui prime sur la qualité. Voici néanmoins quelques lieux particuliers où boire un bon demi (boisson nationale), se restaurer et se faire plaisir, pour des prix plus que corrects. Le coût de la vie à Prague n’est pas très élevé, un atout supplémentaire!

Le Café Louvre : A l’étage d’un grand immeuble, plusieurs salles hautes de plafond au décor soigné, ambiance début de siècle. Simple et bon. Kafka et Einstein y avaient leurs habitudes.

Le Palffy Palac : Très bien caché, une petite perle pour ceux qui le trouvent. Un vrai palais, le décor qui va avec. Service comparable à un gastronomique pour des prix tout à fait corrects.

Le Café de la Maison municipale : Une salle immense au décor assez fastueux et un peu désuet, authentique.

L’impérial Café: En bas de l’hôtel du même nom. Le service y est un peu plus cher, mais le style art déco tout en faïences et mosaïques vaut vraiment le coup. Un moment hors du temps.

U Vejvodu : Brasserie traditionnelle fréquentée par les locaux. Le menu n’est pas à conseiller. La bière et le cidre, si!

Plus d’infos pratiques sur le site touristique de la ville de Prague

Tags from the story
Written By

Coordinatrice éditoriale pour Culture Remains, j'use aussi de temps à autres de ma plume. Culturellement plutôt classique, je reste toujours ouverte à d'autres horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *