Private Choices à la Centrale for Contemporary Art

Une affiche composée de 11 carrés de couleur sur fond blanc et ce titre en lettres noires : PRIVATE CHOICES 11 collections bruxelloises d’art contemporain, le visuel est accrocheur et la promesse pour le moins mystérieuse. D’abord parce que cela ne dit pas grand-chose du contenu de l’exposition et ensuite parce que la figure du collectionneur a de quoi exciter l’imagination. Si le mythe du riche mécène anonyme et un peu fou s’essouffle un peu, une question reste en suspens : qui sont-ils, ceux qui vouent leur vie à un projet aussi ambitieux et fou ?

Un magnifique labyrinthe

Dans l’exposition, on découvre 11 petits musées constitués en collaboration entre Carine Fol, directrice de la Centrale et commissaire de l’exposition, et les collectionneurs. Le spectateur est invité à une déambulation presque irréelle tant les œuvres sont nombreuses et éclectiques. A l’intérieur de ce vaste cabinet de curiosités, des interviews réalisées par Carine Fol dessinent des profils d’hommes et de femmes (souvent des couples) qui partagent l’art comme passion. Si chacun paraît d’accord sur le bonheur qu’il y a à s’entourer de travaux artistiques, ils et elles poursuivent des buts différents avec un fil conducteur formel (le surréalisme, le blanc), sociétal ou encore simplement émotionnel.

Sur le plan des œuvres on prend un véritable plaisir à constater la richesse des formes et des formats de ce grand ensemble abstrait que l’on appelle art contemporain. On éprouve une joie presque enfantine à l’idée d’aller piocher entre les dessins, les collages, les vidéos, les installations lumineuses et autres photographies. Si l’on aperçoit quelques grands noms comme Magritte, Man Ray, Louise Bourgeois, Damien Hirst, Nan Goldin ou Issey Miyake on fait surtout de très belles découvertes qui raviront autant les chineurs de curiosités que les néophytes.

Il est donc autant de raisons d’aller voir PRIVATE CHOICES que d’œuvres au sein de l’exposition. Pour ceux qui souhaitent prolonger l’expérience à la maison, les textes des interviews réalisées par Carine Fol ainsi que les photos des intérieurs ou des espaces d’exposition des collectionneurs prises par Viviane Joakim sont éditées en un catalogue trilingue aux éditions BME (52 pages, 20€). De plus les entretiens sont disponibles sur soundcloud, vous trouverez les liens sur le site de la Centrale. De véritables pépites pour qui veut entendre parler d’art et du la démarche de collectionneur.

PRIVATE CHOICES 11 collections bruxelloise d’art contemporain

Jusqu’au 27 mai à La Centrale

Place Sainte-Catherine 44
1000 Bruxelles
Du Mercredi au Dimanche de 10h30 à 18h
Fermé les jours fériés 

8€ tarif plein / tarifs réduits 4,00€, 2,50€, 1,25€, 0€

Written By

Je n'aime pas choisir donc un peu de tout : des expos, des livres, des concerts, et surtout beaucoup à manger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.