Quand De Wever se fait remonter les bretelles par un homme qui se retourne dans sa tombe

Puisqu’il nous faut deux langues, adoptons-les toutes les deux, que l’une soit celle de notre gouvernement et de nos relations mais que l’autre soit celle de notre intérieur et de notre vie intime de peuple, mais ne transformons pas de mesquines différences de sons en barrières infranchissables. Charles de Coster.

A quand le calumet de la paix?
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *