Récit d’un homme au foyer

Père au foyer et mère expat. Si l’on vous demandait de donner des exemples de couples atypiques, ce n’est sans doute pas ce qui vous viendrait le plus rapidement à l’esprit. Pourtant, comme l’explique William Quentin dans ce témoignage publié il y a quelques mois aux Éditions La Boîte à Pandore, sa nouvelle vie d’homme au foyer l’a confronté de plein fouet au regard des autres et a été riche en enseignements sur la répartition genrée des rôles sociaux qui prédomine encore aujourd’hui dans nos sociétés.

Fonctionnaire et sociologue de formation, désireux comme son épouse de goûter à l’expatriation en famille, suite à de doux souvenirs de voyages effectués lorsqu’ils étaient encore étudiants, l’auteur en a eu l’occasion lorsque celle-ci s’est vu offrir la possibilité de partir quelques années à Cracovie, la deuxième plus grande ville de Pologne après Varsovie, avec près d’1,5 millions d’habitants.

Suivre sa femme comme conjoint d’expat, ce n’est pas courant. Mais après tout, pourquoi pas ? William Quentin raconte la préparation du départ, les premières questions et remarques de ses proches (famille, amis, collègues…), quelques doutes mais surtout des projets (« devenir un super papa », faire plus de sport, apprendre le polonais…), histoire de ne pas « rester à rien faire ».

Ensuite, c’est la découverte de la Pologne, de la nouvelle école (internationale) des enfants, d’un travail plus chronophage pour son épouse et des formalités administratives, qui sont nombreuses et constituent autant d’obstacles d’autant plus conséquents qu’ils sont redoublés de la barrière de la langue. Mais c’est aussi la dure confrontation au réel, au temps que lui prend sa nouvelle vie bien rempli, et son rôle de pivot pour les autres membres du foyer.

Ainsi donc Norah et moi souffrions d’un manque de légitimité : elle en tant que femme qui travaille dans un monde de femmes au foyer et moi comme homme au foyer dans un monde d’hommes qui travaillent.

Avec beaucoup d’humour, l’auteur raconte sa vie de père au foyer, entre tâches ménagères, taxi des enfants, coups de main lors de la fête de l’école et accueil des proches en visite. Ce livre agréable et facile à lire est complété par un travail documentaire discret mais bienvenu, qui permet de mieux situer à quel point les pères au foyer sont peu nombreux, quelles sont les réalités de l’expat ou quelles sont encore aujourd’hui les inégalités au sein de bon nombre de couples.

Un chouette petit livre… à emporter dans vos valises, pour une expatriation future… mais aussi dès ces vacances ?

Un homme au foyer à la conquête du monde, de William Quentin, Éditions La Boîte à Pandore, 2017, 164 p., 15,90 €. ISBN : 9782875573094.

Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.