La religion d’Hitler

Le titre est accrocheur et je n’en attendais pas moins du livre. La religion façonne les hommes. J’ai donc trouvé ça intéressant de comprendre comment la religion avait pu influencer cet homme qui a commis les pires atrocités. C’est donc dans ce livre de Arnaud De La Croix, intitulé La Religion d’Hitler que j’ai tenté de trouver une réponse.

De la chrétienté à la « religion nazie »

Bien que certains historiens ou philosophes (tel Michel Onfray), n’hésitent pas à affirmer qu’Hitler était chrétien, l’auteur quand à lui émet quelques réserves sur ses croyances profondes et son application de la religion. En effet, Hitler lui-même n’est pas très précis à ce sujet, comme le montrent de nombreux documents historiques. De plus, une autre question vient à se poser: était-il catholique ou protestant? (l’Allemagne étant, rappelons-le, le berceau du protestantisme). Là aussi, bien qu’Hitler semble être catholique, il n’est pas très clair. En effet, pour englober le plus grand nombre d’Allemands au sein du parti nazi, il ne fallait pas donner une tendance trop définie à ce sujet. Ce que l’on sait pour sûr c’est que le parti nazi répudiait l’ancien testament (des écrits juifs) et la nationalité juive de Jésus.

Ce que l’on apprend surtout, c’est qu’en dehors de la chrétienté, Hitler et le parti nazi avait surtout pour objectif de créer une « religion nazie » à part entière. C’était des grands projets d’Hitler (son grand projet, comme l’Histoire nous l’a montré étant à prendre au sens très négatif). Il ne s’agissait pas de créer une nouvelle religion, mais de partir des bases du christianisme (en enlevant les références juives), afin de l’intégrer dans le nazisme, et de faire d’Hitler le chef suprême religieux. Le livre donne de nombreux détails sur ce projet et sur les pensées les plus intimes d’Hitler à ce sujet.

Des anecdotes intéressantes

En dehors du Führer et de la religion, l’auteur offre au lecteur de nombreuses anecdotes, dont une m’a particulièrement marquée. Alors qu’Hitler avait été envoyé à l’hôpital en 1917, suite à une exposition à un gaz, il est devenu aveugle temporairement. L’un des principaux éléments de cette anecdote, c’est que cette cécité n’était pas due à l’exposition du gaz mais était un syndrome post-traumatique et donc psychologique. Les médecins, qui ne parvenaient pas à débloquer ce processus psychologique, ont envoyé Hitler chez un hypnotiseur. Ce dernier, pour lui redonner confiance en lui, n’a pas hésité à lui rappeler à quel point il était un grand homme et pouvait faire de grandes choses… Pour certains historiens (ils ne sont pas très nombreux), cela aurait pu influer sur le caractère d’Hitler, et en faire ce qu’il est devenu : un dictateur sanguinaire. Bien que ce ne soit qu’une anecdote et bien que beaucoup d’historiens réfutent le réel impact de cet épisode d’hypnose, il est tout de même intéressant de l’apprendre.

Autre anecdote: la relation qu’entretient le dictateur avec le monde musulman. Hitler était, comme je l’ai appris dans le livre, en très bonne relation avec le monde musulman. Certains pays arabes n’ont pas hésité à proposer un refuge aux anciens nazis en exil après la Seconde Guerre mondiale. D’ailleurs l’auteur fait un rapprochement avec la fascination de certains jeunes du Moyen-Orient pour Hitler, et surtout malheureusement avec son antisémitisme.

Un livre vraiment intéressant que j’ai pris plaisir à lire!

La Religion d’Hitler, d’Arnaud de la Croix, Éditions Racine, 214 p., 19,95 €.

Tags from the story
Written By

Passionnée par l'écriture, j'ai fait des études de journalisme et me voilà maintenant journaliste freelance et rédactrice (c'est un peu comme une vie de saltimbanque avec de la déontologie et un peu de sérieux en plus!). Parfois aussi je prends ma caméra et j'arrive même à en faire des reportages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *