Réparer les vivants aux Tanneurs

Réparer les vivants d’Emmanuel Noblet est une adaptation du roman de Maylis de Kerangal, jouée aux Tanneurs jusqu’au 11 février 2017. Cette pièce est portée par Emmanuel Noblet lui-même, seul comédien sur scène pendant plus d’une heure. Cette pièce, sans prétention ni fioritures, va droit au but, pour mieux nous toucher.

C’est un regard franc et une parole directe qui nous arrive droit dessus quand on assiste à Réparer les vivants. Emmanuel Noblet est un comédien magistral dont l’adresse est limpide, douce, émouvante. Il incarne à lui seul une dizaine de personnages dont les vies se croisent sous nos yeux. Tour à tour un cardiologue orgueilleux ou une adolescente amoureuse, il incarne avec justesse les émotions et les questionnements de ces personnages. Ces passages sont des morceaux de vies qui tournoient sur scène, fragments d’instants où le quotidien bascule.

En effet, il sera question dans ce spectacle du basculement. Que se passe-t-il lorsque le quotidien se déchire et que l’on se retrouve seul avec soi-même ?

L’enjeu de Réparer les vivants est la question du don d’organe. L’histoire est celle d’une transplantation cardiaque. Et de toutes les personnes qui rentreront en action pour qu’elle puisse avoir lieu.

Rythme de jeu, lumière et création sonore sont réalisés avec finesse et accentue le propos. Le ton est juste, direct, teinté d’humour et de sérieux. Il en émane un spectacle plein de douceur et d’espoir.

Réparer les vivants
Jusqu’au 11 février au Théâtre les Tanneurs, rue des Tanneurs, 75 – 77, 1000 Bruxelles
02/512 17 84

Tags from the story
Written By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *