Retro Bifff: Bodypainting 2014 &interview Magali Couset

Alors que l’opening du festival de cinéma le plus sanguinolent du plat pays arrive à grands coups de hache, c’est l’occasion de revenir sur le 28ème concours de bodypainting du Bifff. Le thème Tableaux vivants retenu depuis deux ans déjà est maintenu en 2015. Tous les jours, les artistes se succéderont au Bozar de Bruxelles pour rivaliser d’ingéniosité et surprendre les jurés.

Du Life and Time de Thanee Andino Mejina (1er prix 2014) en passant par le Monde selon Magritte de Sandrine Lahou ou encore l’Hygie d’Amandine Fourny (voir-ci dessus), les couleurs vivantes des peintres sur corps n’ont pas manqué de ravir les cinéphiles qui envahissent le Palais des Beaux-Arts durant une quinzaine depuis bientôt 3 ans.

Clin d’œil aux modèles qui se figent avec patience afin de devenir l’espace d’un instant des œuvres d’art qui ensuite disparaîtront à jamais.

Le bodypainting est un art éphémère qui surprend tant par sa précision sur le vif que par l’alchimie requise entre l’artiste, sa toile humaine et la matérialisation d’un projet dans un temps très court. La réalisation d’un bodypainting prend en moyenne de 4h à 6h suivant les concours et tout doit être fini dans les temps.

Mais le spectacle se situe aussi dans le public. De celle un peu jalouse qui cache les yeux de son mec à celle qui s’écrie: « Jamais je ne le ferai! » ou au contraire « J’adorerais en faire un! », cet art suscite une multitude de réactions auprès de la gent féminine mais également de ces messieurs qui souvent prennent la chose avec un grand sourire sur le bout des lèvres. Que ce soit de la gêne ou de l’admiration, du désir ou même parfois du dégoût, rares sont ceux qui restent complètement indifférents à ces créations sur corps.

Afin de nous aiguiller sur les motivations de ces artistes et modèles, la souriante Magali Couset, gagnante de la 27ème édition du concours de bodypainting du Bifff, nous fait le plaisir de répondre à nos questions (Ci-dessous: photo transmise par Magali Couset de son 1er prix au Bifff en 2013).

unnamed

« Le bodypainting et le maquillage, c’est ma passion! Je suis autodidacte. »

Ça fait longtemps depuis l’ouverture du Bifff l’an dernier. D’autres projets ont-ils animé ton année depuis notre dernière rencontre ?

Oui, on a fait appel à moi pour de la promo en discothèque mais également lors d’ateliers démo pour des fêtes populaires dans ma région. Ensuite, il y a également les championnats du monde où je me rends chaque année. J’ai déjà réservé mon hôtel pour 2015… plus qu’à trouver le projet !

As-tu des déjà eu un sponsor ou un subside pour le bodypainting? On s’y retrouve comment financièrement pour payer les matériaux, les modèles, les déplacements? Il est difficilement concevable de vendre une œuvre de bodypainting non ? Quels sont les débouchés ?

Déjà il faut savoir que je fais ça par passion et non comme activité principale. Je suis éducatrice la semaine. Par contre, je n’ai toujours pas su trouver de sponsors mais avis aux amateurs. En ce qui concerne un subside, j’ai fait la demande mais sans succès. Les gens ont encore du mal à reconnaître le bodypainting comme un art à part entière. C’est malgré tout une belle carte de visite dans le milieu du maquillage. Je fais également du facepainting et d’autres activités comme le tatouage paillette ou bijoux par exemple.

« Au final, ma création prend vie et se met en mouvement. J’adore l’ambiance et les rencontres que l’on fait! »

Quelle est la différence majeure à peindre un corps plutôt qu’une toile, un mur ou encore un autre support ?

J’ai fait une école d’art et de sculpture à Virton mais je suis autodidacte pour le make up. J’ai depuis suivi quelques formations pour améliorer ma technique. La différence principale entre de la peinture sur corps et sur toile, c’est l’échange avec la modèle, les photographes, le public. C’est un spectacle où plusieurs acteurs prennent part. Au final, ma création prend vie et se met en mouvement.

Quelle est la démarche qui anime les modèles que tu as rencontrées depuis que tu fais du bodypainting ?

Ça dépend, je ne rémunère pas mes modèles même si certains le font. Soit ce sont des filles qui ont envie de tenter l’expérience depuis longtemps pour leur épanouissement personnel, soit c’est pour alimenter un book. Et puis, on s’amuse bien, c’est toujours des journées assez sympas.

« La gagnante de l’an passé vit en Norvège, la concurrence devient de plus en plus féroce mais ça nous pousse à nous améliorer tous les jours »

BD012
Life and Time de Thanee Andino Mejina

Comment se situe le Bifff si l’on devait établir un classement des concours de bodypainting ?

En restant loin du niveau du championnat du monde ou même de certains événements qui se tiennent aux Pays-Bas, le niveau devient de plus en plus relevé. Les récompenses sont attrayantes et donc attirent du monde de France, des Pays-Bas, etc. C’est certainement l’événement majeur en Belgique à l’heure actuelle.

Last but not least, quand peut-on assister à ta prochaine création Bodypaint?

Ce sera au Bifff le samedi 11 avril 2015 mais pour le concept, je garde la surprise!

Pour plus d’infos: 

http://www.bifff.net/

http://www.magic-face.com

Ci-dessous, quelques-uns des mes plus clichés les plus réussis de la 28ème édition du concours de Bodypainting du Bifff 2014 :

NB: Merci à tous les artistes et modèles ainsi qu’au BIFFF qui m’ont donné l’autorisation d’utiliser ces clichés dans cet article sur le site Culture Remains afin de promouvoir l’art du Bodypainting et le BIFFF, toute utilisation et/ou reproduction de ces clichés à d’autres fins est strictement illégale.

BD001
Life and Time de Thanee Andino Mejina

 

BD002
Champagne white star de Cabuy Margaux

 

BD003
Adèle de Regnaut Sophie

 

BD009
Adele de Régnaut Sophie

 

BD004
Klimtissime de Marie Gilouppe

 

BD010
Wild Beauty de Desaut Aurélie

 

BD005
Carole Descamps – Nana de Niki de Saint-Ophalle

 

BD006
Humanité de Lahou Sandrine

 

BD007
La femme en verte de Rombault julie
BD013
Life and Time de Thanee Andino Mejina
BD008
Magritte de Magali Couset
Tags from the story
Written By

"Follow the white rabbit..."

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *