Rire please… au Théâtre de la toison d’or

Le temple bruxellois du rire a encore frappé dans son spectacle anniversaire spécial 20 ans. C’est avec une équipe de choc composée d’illustres des lieux comme Laurence Bibot que Nathalie Uffner nous présente avec beaucoup d’humour à travers des anecdotes les coulisses du TTO. Le spectacle Rire please… se joue jusqu’au 31 octobre, du mercredi au samedi à 20h30 au TTO.

TTO 001

Le spectacle met en scène Madame la directrice Nathalie Uffner qui est l’invitée de l’émission « A tire d’elles » pilotée par Dolly Perfumado, journaliste télé sur le retour et vieille amie à la rancœur tenace. Parallèlement aux souvenirs évoqués, des comédiens maison du TTO se posent une grave question existentielle : « Peut-on encore rire 20 après? ». Oui, on le peut.

Après avoir posé que l’ironie est une insulte déguisée en compliment, les stars du TTO se lâchent pour notre plus grand plaisir. Que ce soit les critiques dans les émissions tv, le casting des acteurs, la metteuse en scène imbue d’elle-même, les subsides culturels investis dans des projets étranges, le manque de reconnaissance des humoristes comme lauréats de prix lors de cérémonies, tout ce qu’on ne voit pas généralement sur scène et qui se passe habituellement dans les coulisses nous est dévoilé dans ce spectacle. Les jalousies, les disputes, les mains baladeuses et autres histoires de fesses et de nichons ainsi que les petites méchancetés du quotidien sont mises en lumière avec cruauté pour notre plus grand plaisir. Et si le message doit être pris au 36ème degré, on ressent néanmoins une part de vérité dans ces témoignages tournés en dérision et la volonté de partager un vécu non dévoilé auparavant avec les spectateurs présents dans la salle. Et comme le public n’est pas dupe et qu’il a bien compris le message, il s’en délecte allègrement jusqu’à la dernière goutte.

TT002

Tandis que Nathalie Uffner donne le tempo avec Soda et sa voix des grands soirs, Emmanuel Dell’Erba lance vraiment le show avec un poupoupidou dont lui seul a le secret. Laurence Bibot prend son envol en jouant l’horrible metteuse en scène espiègle au faciès déformé tandis qu’ Antoine Guillaume et Aurélio Mergola sont parfaits dès le départ en pestes de service lors du casting. A partir de là, les séquences s’enchaînent tandis que le texte donne de la consistance au spectacle en n’épargnant rien ni personne. Du Castra Vatican à une chaîne de bordels lowcost, il y a un pas que nos acteurs n’hésitent pas à franchir. Nos amis cyclistes n’échappent pas à se prendre une bonne bouffée d’essence dans la gueule alors qu’ Evariste et le cardinal nous fait sa révolte en paillette. Si vous n’avez rien compris à ce que je viens d’écrire, c’est normal, il faut aller voir le spectacle pour que le tableau prenne vie. Une mention spéciale pour la cérémonie des Guelderodes menée avec brio par Antoine Guillaume. N’oublions pas non plus la charmante Julie Duroisin qui usera de tout son charme d’esthéticienne pour nous séduire. Après l’affront qu’elle subit dans la pièce, nous ne pouvions oublier de la mentionner dans notre article.

TT004

Le TTO arrive à proposer un spectacle qui ravira ceux qui ne viennent jamais au théâtre comme ceux qui ont suivi son évolution depuis 20 ans, et c’est tant mieux comme ça. En sortant de ce spectacle anniversaire, on a l’impression d’avoir été dans les confidences de la directrice et de faire partie de la famille.

RIRE, PLEASE…20 ans de rire, ça conserve constitue une bonne entrée en matière pour tomber sous le charme de ce théâtre atypique ou pour revivre les bons moments que vous y avez passés.

Si vous avez besoin de rire, rendez-vous pour suivre une thérapie du rire avec 100% de taux de réussite et ce presque tous les soirs jusqu’au 31 octobre.

RIRE, PLEASE…20 ans de rire, ça conserve

De: Laurence Bibot et Sébastien Ministru

Mise en scène: Nathalie Uffner

Assistanat: Aurélie Trivillin

Avec: Laurence Bibot, Julie Duroisin, Emmanuel Dell’Erba, Antoine Guillaume, Aurelio Mergola, Nathalie Uffner, Soda

Scénographie: Thibaut De Coster et Charly Kleinermann

Décor sonore: Laurent Beumier

Création lumières: Alain Collet

Production Mazal asbl/Théâtre de la Toison d’Or

Plus d’informations sur le site du Théâtre de la Toison d’or

Tags from the story
,
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *