Rouge Tomate

L’avenue Louise et ses environs ne manquent pas d’endroits où aller s’alimenter lorsqu’on « crève la dalle » ou qu’on a tout simplement la flemme de se préparer un bon petit repas avec l’amour du fait maison. Toutefois, le Rouge Tomate ne fait pas partie des repères des affamés et des flemmards car leur menu gastronomique aux noms de plats à rallonge (et dont au moins un des mets vous sera inconnu, à moins que ce soit l’inverse*) en découragerait plus d’un. Ici s’ouvre à vous l’antre des fins gourmets… et les prix qui vont avec (les gourmets puisqu’avec est un petit bonhomme qui ne se promène jamais seul), vous êtes d’ores et déjà prévenus!

Le menu change régulièrement en fonction des saisons mais contient toujours quelques entrées, l’une ou l’autre salade et plusieurs plats offrant pas mal de variété. Sont à la carte des crustacés (homard, langoustines, crevettes grises…), du poisson (du rouget, de la dorade, du chinchard), de la viande (comme du coucou ou du veau) et des alternatives végétariennes, le tout, à chaque fois, accompagné de brunoises, de guacamole, de pommes de terre ou d’autres subtiles spécialités de la maison. Quant aux prix, les entrées et salades oscillent entre 16 et 27 € alors que les plats sont entre 17 et 30 € et concernant les desserts, ils sont à 10 € tout rond!

Lors de notre précédente venue, nous avions été fascinées par la qualité de la cuisine et l’attention du service, n’hésitant pas à conseiller et à, de concert avec la cuisine, adapter les plats en fonction de la clientèle. Peut-être est-ce différent pour le midi mais après un accueil un peu cavalier et intrusif, nous sommes condamnés à la bibliothèque et ses coins sombres et frais (alors que le temps se prêterait plus au jardin) et servis de manière si impersonnelle que nous avons la curieuse impression de ne pas être les bienvenues. La nourriture n’est, dès lors, pas mauvaise, loin s’en faut (même si la température de la mise en bouche laisse à désirer et donne la curieuse impression de sortir du réfrigérateur) mais tellement dénuée de personnalité qu’elle en perd tout son charme…

Une petite déception, donc, qui n’attend qu’à se muer en enthousiasme certain…

* preuve à l’appui, voici l’un des plats proposés : »Quasi de veau de Dordogne, légumes du sud au sautoir, caviar d’aubergines et tomates confites, jus au naturel et réduction de thym »

Rouge Tomate
190 avenue Louise – 1050 Bruxelles

Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *