RUBENS ET SON HERITAGE – SENSATION ET SENSUALITE AU BOZAR

Pierre Paul Rubens (1577-1640) a beau être inimitable, il n’en n’a pas moins été, pendant quatre siècles, la source d’inspiration par excellence de peintres tels que Rembrandt, Murillo, Watteau, Fragonard, Gainsborough, Delacroix, Renoir, Jordaens, Van Dyck ou encore Klimt, Turner et Picasso.

Rubens 5

L’universalité de sa peinture, telle que la soulignait Baudelaire en 1845 et la variété de ses thèmes en est sans doute en partie à l’origine : les peintres français étaient souvent attirés par l’érotisme et la poésie de son œuvre, les allemands par sa vitalité. Les peintres espagnols préféraient ses toiles religieuses, tandis que les artistes anglais se sont inspirés de ses portraits et de ses paysages.

Rubens 2

Mais c’est également sa technique qu’enviaient et cherchaient à égaler ses condisciples. Van Gogh résumait ainsi son intérêt pour Rubens : « sa technique est – ou plutôt semble – d’une simplicité extrême. Il peint, – et surtout dessine – avec une économie de moyens, d’une main rapide et sans l’ombre d’une hésitation. Et si ses tableaux ont conservé une telle fraîcheur, c’est précisément grâce à la simplicité de sa technique. ». S’il n’a pas été un innovateur et que la composition de ses tableaux est souvent remise en cause (Delacroix jugeait qu’il s’agissait souvent d’« une assemblée où tout le monde parle à la fois »), reste qu’il combinait des sujets complexes et des mouvements contradictoires dans une composition cohérente et accessible. La forme fascine, la virtuosité du coup de pinceau captive.

Rubens 4

Adulé d’un côté, Rubens est également un maître controversé : on lui reproche la banalité des visages, la distorsion des formes, l’exubérance et l’immoralité de ses sujets érotiques. Mais ne serait-ce pas là le propos de jaloux, inquiets de ne jamais marquer l’histoire de l’art comme le rubénisme a pu le faire ?

MARCHESA MARIA GRIMALDI by Sir Peter Paul Rubens (1577-1640) from the Saloon at Kingston Lacy, Dorset

L’exposition « Sensation et Sensualité » revient sur Rubens et son héritage, en suivant un fil conducteur résolument artistique : c’est le peintre historique, le peintre aux services de mécènes royaux, ecclésiastiques et bourgeois, le peintre de l’agression du combat, et de l’horreur, le peintre de la sensualité, de l’érotisme, des nus provocants, mais également le peintre des paysages bucoliques, des rondes paysannes, des scènes galantes, des champs et des bergers qui nous est donné à voir ici. Ce sont également toutes les copies, réinterprétations et recyclage de son travail qui sont mises en avant : comment certaines œuvres de Kokoschka, Picasso, Klimt ou encore Cézanne dialoguent avec certaines œuvres du maître ? C’est à travers plus de 160 œuvres représentées (dont 44 de Rubens), et le prestige de ceux qui s’en sont inspirés (Böcklin, Carpeaux, Constable, Corinth, Coypel, Daumier, Delacroix, Fragonard, Gainsborough, Géricault, Jordaens, Klimt, Kokoschka, Le Brun, Makart, Murillo, Picasso, Rembrandt, Renoir, Reynolds, Sandrart, Turner, Watteau…) que vous pourrez vous rendre compte de l’héritage considérable laissé par Rubens.

SENSATION ET SENSUALITE – RUBENS ET SON HERITAGE

Du 25/09/2014 au 04/01/2015 au BOZAR, 23 Rue Ravenstein, 1000 Bruxelles

Tarifs : de 2€  à 14€ (tarif plein) – Audioguides à 3€

Plus d’informations sur le site du BOZAR

Tags from the story
,
Written By

Curieuse, spontanée, enthousiaste et exigeante, j'aime aller au théâtre et j'aime raconter ce que j'y vois, que j'ai aimé ou pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *