Sarcophagi – Sous les étoiles de Nout

Le musée du Cinquantenaire est riche d’un patrimoine de quelque 15.000 antiquités égyptiennes. Un véritable trésor inédit dont rend compte l’exposition Sarcophagi – Sous les étoiles de Nout, jusqu’au 20 avril prochain.

S’il y a un aspect de l’Egypte des pharaons qui intrigue autant qu’il fascine, ce sont bien les rites funéraires. Les processus de purification, de momification  des corps, l’invocation des dieux et des esprits, les sarcophages recouverts de hiéroglyphes colorés… Autant d’étapes mystérieuses qui permettent le passage dans l’au-delà, et donc l’immortalité. L’éternité. Renaître, tel Osiris, tel le soleil qui, depuis l’origine des temps, revient chaque matin à la vie grâce à la déesse Nout, la voûte céleste.

Sarcophagi1

Au travers de douze salles symbolisant les douze heures de la nuit, c’est un véritable voyage dans le temps qui attend le visiteur, de l’Ancien Empire à l’époque ptolémaïque et romaine, soit plus de trois millénaires. Après une belle introduction dans l’atmosphère des funérailles égyptiennes dans les deux premières salles, la visite se poursuit avec la pièce thématique de l’exposition, le sarcophage.

WP_20160306_029

De salle en salle – chacune s’articule autour d’une pièce maîtresse – on se rend compte de l’importance qu’il revêt au sein de la société, pour le défunt et son entourage, comme moyen de protection et de communication. Ses codes sont particuliers, précis, son usage réglementé. Au fil du temps, son évolution se révèle fascinante : de rudimentaires caisses dénuées de tout décor, on passe petit à petit à de magnifiques cercueils richement ornés des périodes postérieures.

Si les sarcophages constituent la majorité de l’exposition, celle-ci présente aussi d’autres pièces et surprises sublimes, telles que des planches de momie, des masques, des sculptures, des vases, des bandelettes, des amulettes… Et, pour ne pas y couper, des momies humaines et animales. A la fin du parcours, un laboratoire vitré permet d’assister en direct à la restauration des sarcophages de Deir el-Bahari par des équipes de spécialistes italiens. Passionnant!

Sarcophagi – Sous les étoiles de Nout

Jusqu’au 20 avril au Musée du Cinquantenaire, 10 Parc du Cinquantenaire, 1000 Bruxelles
Ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 17h

Tarifs: 7-13€

Tags from the story
Written By

Coordinatrice éditoriale pour Culture Remains, j'use aussi de temps à autres de ma plume. Culturellement plutôt classique, je reste toujours ouverte à d'autres horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *