Séjour culturel en région Rhône-Alpes – Etape 2: l’Ardèche

Bonjour et bienvenue dans la deuxième partie du récit de mon séjour culturel en France. Peut-être avez-vous lu la première partie, dans ce cas j’espère vous passionner encore. Si vous ne m’avez pas encore lue, je vous y invite! La première étape, Lyon, fut riche en surprises et cela vaut le détour!

Deuxième étape : l’Ardèche

J’ai passé deux jours en Ardèche et ce fut un réel bonheur !

Ma journée a merveilleusement bien commencé par la visite de l’Aven d’Orgnac.  Nous avons passé une heure sous la surface terrestre dans la salle supérieure… un hectare d’histoire et de magie, aménagé pour le public et admirablement bien conservé et protégé.

L’Aven a été découvert par Robert Joly en 1935 et quatre ans après, il a été ouvert durant quelques mois au public avant de fermer durant la guerre et d’être réouvert en 1946.

Il est possible de suivre plusieurs circuits, cela demande entre une et trois heures, mais pour les plus courageux, une visite de huit heures à caractère spéléologique est possible (et autant vous dire que cette visite est sur ma liste pour mes prochaines vacances en France !).

La fin de notre visite dans la grotte était stupéfiante de beauté,  un son et lumière impressionnants de beauté clôturait notre balade souterraine.

Pour mettre tout le monde en appétit avant le déjeuner, nous avons assisté à un workshop sur le site préhistorique de l’Aven d’Orgnac, une jeune femme nous a fait démonstration de plusieurs techniques préhistoriques pour allumer un feu.

J’ai ensuite fait route pour le site de la Grotte Chauvet, dite Caverne du Pont d’Arc à Vallon Pont d’Arc pour rencontrer le directeur de la société Kléber Roussillon qui gère le site de la caverne (comprenant la réplique de la caverne, la galerie de l’Aurignacien, un espace pédagogique, un restaurant et une boutique) et David Huguet, chargé de projets culturels au Syndicat mixte de la Caverne du Pont d’Arc (SYCPA). Tout en mangeant dans le restaurant du site, nous avons discuté de tout le projet de la grotte, depuis la découverte jusqu’à l’ouverture du site.

IMG_1742

Nous avons pu visiter la galerie de l’Aurignacien vide, mais la visite de la cave a eu lieu le lendemain.

En attendant le jour J, je suis allée visiter le « village de caractère », Balazuc et prendre un rafraîchissement au château de Balazuc. Contre toute attente, ce n’est pas un château ouvert au public. C’est une maison d’hôtes (Bed&Breakfast) tenue par un couple d’ex-journalistes venu de la capitale Française pour vivre au calme et accueillir des touristes.

IMG_1840

« Village de caractère » est un label officiel en France. Ce label est délivré en vue de valoriser les communes dont l’architecture et les paysages sont remarquables et de favoriser le tourisme vers ces destinations de charme.

IMG_1848

C’est un village très calme, situé à côté de l’Ardèche (le cours d’eau) et à 15 km de Vallon Pont d’Arc.  Il est donc tout à fait possible d’y loger en vue de visiter la région, d’y faire faire un peu trempette, ou juste pour la Caverne du Pont d’Arc.

La première journée en Ardèche s’est terminée à Vals-Les-Bains à l’Hotel Helvie. Nous avons mangé dans le restaurant de l’hôtel, Le Vivarais, qui a une étoile au guide Michelin 2015 grâce à son chef, Stéphane Polly.

Samedi, jour J ! C’est le jour de la visite de la Grotte Chauvet, dite Grotte du Pont d’Arc, ou plutôt de sa parfaite réplique.

« Dans une grotte profonde, les premiers artistes de l’histoire de l’Humanité ont peint un chef-d’œuvre : des chevaux, des lions, des rhinocéros et bien d’autres animaux saisis sur le vif, courant, chassant ou s’affrontant. Trente-six mille ans plus tard, des scientifiques, des ingénieurs et des artistes ont réalisé un exploit unique au monde. Ils ont reconstitué cette grotte originale : la Caverne du Pont d’Arc, rendant visible cet extraordinaire ensemble de peintures et gravures, et perceptible l’émotion qui a frappé les découvreurs de la grotte il y a vingt ans ». (source : communiqué de presse)

Cette grotte et ce qui s’y trouve sont uniques. Pourquoi ? Parce que les œuvres qu’on y trouve sont anciennes de 36 000 ans, et qu’aucune autre n’est aussi remarquablement bien réalisée et conservée. « Une autre particularité de la grotte Chauvet- Pont d’Arc tient à la qualité du geste artistique le plus abouti connu pour la période du Paléolithique supérieur ».

La grotte n’était pas habitée, c’était un sanctuaire dédié à la spiritualité. Les dessins qu’ont y trouve représentent des animaux dangereux tels que les lions et les ours des cavernes, panthères, mammouths, rhinocéros laineux, contrairement à d’autres grottes où l’on trouve essentiellement des animaux chassés.

Que vous dire de la visite sinon qu’elle a été trop courte !? C’est aussi positif que négatif car si je n’avais pas aimé ce que j’ai vu, je n’aurais pas trouvé cela trop court, mais il se trouve que j’ai été très émue par ces peintures et par la qualité du travail de reconstitution et de ce fait je suis restée sur ma faim !

Le point négatif était le temps de visite et le temps de battement entre chaque groupe. Un groupe de 25 visiteurs partait toutes les quatre minutes. C’est bien trop court pour s’imprégner de toute l’histoire du lieu, pour s’émouvoir, pour prendre conscience de l’immensité de tout cela. Au lieu de cela, une atmosphère d’empressement et de stress m’a envahie. Nous poussions le groupe précédent et étions poussés par le groupe suivant. Les esprits s’échauffaient, les guides stressaient.

Un lieu magique, plein d’histoire, plein de beauté, mais un peu gâché par l’aspect « industrie culturelle ». J’encourage vivement tout le monde à s’y rendre mais hors saison, lorsqu’il y a moins de foule et que l’organisation du musée pourra espacer davantage les visites et permettre plus d’aisance pour profiter pleinement du tour.

Bien entendu, je l’ai déjà dit, le site ne comporte pas que la grotte, il y a une galerie de l’Aurignacien avec des répliques grandeur nature d’animaux du paléolithique, des salles d’explication sur la découverte, le mode de vie des hommes en ce temps-là et tout cela avec des interfaces tactiles interactives très bien conçues. C’est idéal pour des familles.

Vous pouvez vous promener librement sur le site, c’est très boisé, naturel, calme. Et vous pouvez boire un verre ou manger un bout au restaurant La Terrasse. Avant de quitter le site, vous passez, évidemment, par la boutique.

La journée ne s’est pas terminée là, loin de là ! Mais je vous invite à lire la troisième partie de mon séjour: la Drôme…rendez-vous là-bas!

Plus d’informations sur l’Ardèche, Orgnac, la Caverne du Pont d’Arc, le Château de Balazuc et l’hôtel Helvie

Tags from the story
,
Written By

"Née, nourrie, vêtue et pas velue. Un poil artiste, la plume en patte, je miaule, je grogne, tout ce qui compte c'est qu'on ne m'oublie pas trop vite.Née, nourrie, vêtue et pas velue. Un poil artiste, la plume en patte, je miaule, je grogne, tout ce qui compte c'est qu'on ne m'oublie pas trop vite. Etudiante en communication, passionnée de dessin, d'écriture, de culture avec un C, je suis aussi animatrice radio à mes heures perdues et pleine de rêves et de projets fous et insensés. Tout ce que je ne dis pas tout haut, je l'écris ou je le dessine. Je parle beaucoup, même avec la bouche fermée."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *