Shakespeare is dead, get over it!

Les romanistes vont au théâtre. Parfois même en groupe. Surtout quand il s’agit de voir une pièce pour un cours. Moi, en bonne romaniste, je m’incruste et je savoure. Parce que je n’ai pas à prendre de notes et à préanalyser les moindres faits et gestes des acteurs.

Shakespeare is dead, get over it! C’est plus qu’une pièce de théâtre. C’est un film, c’est un roman, c’est un jeu, c’est un puzzle, c’est une histoire d’amour, une histoire de mondes démultipliés… C’est un Tout ! Basé sur rien.

Vous êtes un peu perdu ? Allez ! Je vous copie-colle le début de la présentation du site du Théâtre National : Shakespeare is dead, get over it! « C’est le récit d’un amour, celui de William – antimondialiste convaincu – et d’Anna – actrice shakespearienne convaincante – que le destin dispose côte à côte lors d’une rétrospective consacrée aux films de Jean-Luc Godard ».

Maintenant que vous savez de quoi il s’agit, revenons à nos moutons…Et parce qu’on est pressé, voici donc dix raisons d’aller voir cette pièce… Ou pas ! (parce que mon avis n’est pas parole d’évangile non plus) :

1) Une thématique de la décristallisation amoureuse magnifiquement travaillée.
2) Un rapport au monde actuel et à ses troubles, notamment économiques, abordé de manière intéressante.
3) Un jeu, ma foi, très agréable.
4) Une mise en scène composite mais époustouflant.
5) Des calembours et allusions à gogo.
6) Une déstructuration totale, des digressions, des analepses, des mystères et des boules de gomme.
7) Un humour totalement décalé.
8) Shakespeare, Godard, Marilyn, Thatcher, Reagan et bien d’autres sont de la partie.
9) Un auteur belge.
10) Et puis, si c’est moi qui le dis, c’est forcément bien !

Soit… Vous auriez dû aller la voir ! Bah, maintenant, c’est trop tard ! (Hihihi).

Du 03 au 25/10/2008 au Théâtre National.

De Paul Pourveur.

Mise en scène: Philippe Sireuil.

Avec Olivia Carrère, Yvain Juillard, Marie Lecomte, Vincent Minne.

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *