Shame

Manifeste du Rien.

Phrase dans toutes les bouches (babouches?) depuis bien trop longtemps. C’est bien joli, mais tu proposes quoi, toi, pour en sortir, de la crise? Ce plat pays qui est le mien… se déchire, s’affronte, se chamaille dans le bac à sable qu’est le 16 rue de la Loi. Politique lacunaire incompréhensible, la faute à qui? Les politiciens? La Belgique? Le peuple?… L’Europe? Le Monde? Le Monde, peut-être. Qui ne tourne apparemment plus très rond. Quand les politiciens ont une campagne marketing plus élaborée que les  chanteurs célèbres, quand la pratique de l’oeil pour oeil, dent pour dent se généralise sous l’hypocrisie, quand on applique le Darwinisme sans remord en prêchant ouvertement l’altruisme. Victime d’un monde en mutation dont les maîtres mots sont double-face et brouillage. Nous ne sommes qu’un symptôme.

On réclame un gouvernement, aujourd’hui, parce qu’on est honteux de cette stagnation. Mais rien n’avance. Le pouvoir n’est plus dans nos mains. L’a-t-il jamais été?  Où se cache donc la main de fer énergique et implacable qui semble être la seule personne qui puisse nous tirer de ce mauvais pas en donnant la claque (sans velours) que méritent les chicaneurs égocentriques?

Je n’ai pas le pouvoir de la désigner mais dans un monde où la démocratie est  sclérosée et l’économie plus cauteleuse que libérale, le cercle vicieux est proche du zéro. Ainsi, nous pourrons peut-être bientôt entamer un énième éternel recommencement. Qui, si on en juge l’Histoire de l’humanité, n’évitera pas les écueils ni la récurrente récidive qui lui est sans cesse allouée. Mais qui nous donnera du pain sur la planche et du changement, qui est, au final, notre dernier espoir.

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *