Sioux Berger et Lydie Raisin – Le kit corps de rêve des paresseuses

« Je déteste le sport. Je déteste le sport. J’aime les gâteaux. Je déteste le sport. Je déteste le sport ».

J’ai pris 2462398530693 kilos (au moins).

Oups.

Je fais partie de ces personnes, et je sais qu’elles sont nombreuses, qui exècrent le sport. Ce n’est pas bien compliqué, la seule activité physique que j’aime est la danse. Si possible sur une table et avec une bouteille de rhum à la main. Donc pour le côté « dépense physique saine », on repassera. Du reste, le sport est pour moi synonyme de torture sadomasochiste et jusqu’ici, étant souple naturellement, non fumeuse et surtout ne voyant aucunement l’intérêt de courir si ce n’est après le bus, le sport et moi ça faisait deux.

Oui mais voilà, comme la plupart des gens qui n’aiment pas le sport, j’aime les gâteaux et l’alcool. Enfin, surtout les gâteaux. Et il arrive un point où si on ne veut pas ressembler à ceci, il va bien falloir exorciser toutes nos gourmandises. Si possible en ne se fatiguant pas trop. Le petit kit « corps de rêve des paresseuses » arrive donc à point pour toutes les fainéantes dans mon genre. Il se compose d’un livret regroupant une cinquantaine d’exercices de gym et d’une corde à sauter « compte-calories/compte-tours ».

Commençons par la corde à sauter. Après quelques sauts, vous constaterez deux choses : il est loin le temps de la récréation où votre score était de 23424520 sauts non-stop et vous vous demandez sérieusement si vous n’êtes pas asthmatique.

Je vous le dis d’emblée : si vous comptiez sur une corde à sauter de compétition, passez votre chemin. Même ma corde à linge utilisée dans la cour de récréation était plus facile d’utilisation. La corde, de matière synthétique a une fâcheuse tendance à s’enrouler sur elle-même et en conséquence, à buter contre vos pieds. Ceci dit, elle compte vos sauts et vos calories dépensées. Ce n’est pas une science exacte mais ça peut vous motiver de voir qu’après 50 sauts vous avez brûlé 6 calories. Ou pas.

Du reste, le livret est très agréable à lire. Il est classé en quatre chapitres : corde à sauter, abdos, fessiers, étirements. Chaque page décrit un exercice à l’intitulé plutôt humoristique et comporte un petit dessin explicatif créé par Soledad Bravi. Ce dernier est souvent drôle mais parfois pas très clair. Faut-il mettre la jambe de ce côté-ci ou la tirer vers l’arrière ? Je suis restée perplexe devant quelques illustrations. Les exercices sont cependant assez simples et si vous suivez les recommandations tout devrait bien se passer. Nul besoin d’avoir BAC+10 pour comprendre les consignes.

Ces 50 exercices sont-ils efficaces ? Si vous cherchez à retrouver votre souplesse, muscler en partie vos abdos, fesses, cuisses, je dirais que oui. Au vu de mes « saines » courbatures, mon corps a travaillé et je suppose que sur la durée, l’effort devrait payer. Je dirais que le principal avantage de ce kit est de vous proposer des exercices que l’on peut faire chez soi, en pyjama et sans se prendre la tête.

Après tout, faire du sport sans trop se fatiguer, n’est-ce pas le désir de toute paresseuse qui se respecte ?

50 exercices de gym pour les paresseuses, de Sioux Berger et Lydie Raisin, chez les Éditions Marabout.

Tags from the story
Written By

Laura, 28 ans, 1m55. Titulaire d'un diplôme loufoque : Sciences des religions et de la laïcité. Ecrit des articles non moins loufoques pour Culture Remains. Nourrit une passion pour M.I.A, le Théâtre de Poche, son chat, Edgar Allan Poe et les plantes carnivores. A toutes fins utiles, sachez qu'elle est très facilement corruptible si on lui offre à boire et à manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *