Smala Cinéma

Le 1er Jeudi de chaque mois

Tarifs : de 3€ à 5€

Durée du spectacle : environ 2h30

Le SMALA CINEMA (Club) est un peu plus qu’un ciné-club, c’est un espace de rencontres et d’échanges constitué par une équipe de jeunes d’horizons divers qui proposent, le 1er jeudi de chaque mois, d’assister à la projection d’un film ou d’un ensemble de courts métrages, sélectionné par leurs soins, et de participer à une rencontre au-delà du simple consumérisme audio-visuel.

Jeudi soir, la projection était organisée au Project(ion) room, une petite salle très singulière du côté de la bascule. Abandonné depuis près de 30 ans, l’ancien cinéma semblait avoir donné sa dernière séance la veille, lorsque les architectes du bureau voisin, intrigués par la forme inhabituelle d’un mur, l’ont percé et y ont trouvé un étonnant «derrière » : une grande salle un peu désuète, pleine d’une centaine de sièges anciens, pleine d’une atmosphère d’une autre époque.

Pour cette dernière projection de l’année, intitulée Procession of Dark Figures, le Smala Cinéma Club nous proposait pour la Saint-Nicolas une séance autour du rituel initiatique, de la cérémonie ancestrale inquiétante, composée de deux opus.

Kranky Klaus est un court-métrage rare autour du déroulement d’une cérémonie de Saint-Nicolas en Autriche. Documentaire étonnant et trash, le film propose de suivre pendant une journée l’inquiétante procession qui se balade dans la petite station de sports d’hiver, Bad Gastein, pour y distribuer des cadeaux mais aussi semer le chaos. En effet, la tradition locale veut que le saint Nicolas soit accompagné d’une horde de démons déguisés en bouquetins, les Krampus, pour sermonner les gens qui n’ont pas été sages. Enfants, étudiants et même commerçants des environs n’échappent pas à la terrible horde qui les bouscule rudement, pendant que le grand saint Nicolas, imperturbable, distribue ses petits sachets de gourmandises. Au-delà de lʼinquiétante étrangeté de ce film, de sa violence carnavalesque et de sa dimension proprement philosophique, on y trouve un aspect anthropologique intéressant : la persistance des rituels folkloriques ancestraux dans les sociétés modernes qui servent de catalyseur au bon fonctionnement du monde. La bande son de Kranky Klaus, composée à lʼorigine dʼun long morceau de métal par The Melvins, était réinterprétée en live par le musicien violoncelliste Mr Marcaille.

La 5e saison était le second film de la soirée : le long-métrage belge proposé dans cette même soirée, démarre par une cérémonie païenne qui dérape et annonce donc un mauvais présage : un bûcher destiné à chasser les mauvais comportements refuse de s’allumer, à la grande inquiétude des villageois. Et en effet, quelques temps après, une plaie s’abat sur les habitants de ce village perdu dans les Ardennes : les vaches ne donnent plus de lait et les récoltes se tarissent. Les étranges cérémonies mises en place n’y changent rien et bientôt, la foule s’attaque au seul personnage étranger à leur monde, qui est donc forcément le responsable de ce dérèglement. Croisement complètement dingue entre les frères Dardenne et  Tim Burton, La 5eSaison propose une fable sombre et contemplative autour du dérèglement de la nature dans un univers dont les lois sont régies par le rituel ancestral et qui vient très vite poser des questions sur le racisme latent tout comme sur l’écroulement de l’écosystème. A la fois peinture sociale très dure et grisaillée du monde contemporain, ode charnelle et contemplative à la nature dont l’environnement est quasiment le personnage principal, La 5e Saison est aussi un film de genre, proche de l’horreur, baignant dans univers étrange, tout en décalages et fortement inspiré de culture folklorique. Le film s’accorde donc parfaitement avec les créatures carnavalesques et métaphoriques de Kranky Klaus et constitue un double programme cohérent.

Une soirée Dark et étrange, deux véritables découvertes cinématographiques, un accueil super sympa, des petits trucs à grignoter et des verres à boire dans un endroit unique à Bruxelles : ne ratez pas la prochaine édition du Smala Cinéma Club !

Pour plus d’informations : https://www.facebook.com/smala.cinema ou http://www.arenberg.be/fr/22/

Written By

Curieuse, spontanée, enthousiaste et exigeante, j'aime aller au théâtre et j'aime raconter ce que j'y vois, que j'ai aimé ou pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *