« Ce soir, chéri », fausse conférence, vraie découverte

Quand on entend « Ce soir, chéri », on se dit qu’on aura droit à une pièce sentimentale, à l’eau de rose peut-être, ou tragicomique sur fond des joies et des misères de l’amour… Eh bien, pas vraiment ! D’entrée de jeu de scène, c’est tout autre chose que nous proposent les deux comédiennes Sophie de Tillesse et Diana Gonnissen ! Oh, c’est toujours bien d’amour qu’il s’agit, oui. Mais l’angle choisi est plus subtil. Le défi est de présenter toute l’étendue des rapports amoureux dans la nature. On revisite les mœurs du monde animal, de la mante religieuse à l’ours brun en passant par les oiseaux et les plantes ; on évoque l’amour compliqué de Shéhérazade dans les 1001 nuits et on offre même des bonbons au public !

Nous sommes dans une « vraie fausse conférence ». Tous les codes en sont copiés. Et le public est une sorte d’auditoire composé de gens présents pour apprendre. Au programme : les méandres, des questions, certaines réponses, les attitudes vis-à-vis du ressenti amoureux seront décortiqués ex-cathedra, comme dans un cours… amusant, vivant; un cours parsemé de musiques et de chants !

L’amour avant, pendant, après

Sophie de Tillesse et Diana Gonnissen ont découpé l’amour en trois temps : la séduction (« l’avant »), l’acte (« le pendant »), et l’après. Pour chacun de ces trois moments, elles ont passé à la loupe les comportements animaliers d’espèces les plus variées les unes que les autres. Des poilus et des plumés, elles nous ont évoqué quelques bonnes surprises sur nos amis les animaux en matière d’amour.

Cet amour transparait dans les cinq sens ! Les deux comédiennes les ont parcourus de façon cocasse.

Les lucioles, par exemple ! Saviez-vous que leur émission de signaux lumineux n’a d’autre objectif que de manifester le désir sexuel du mâle envers la femelle, et la femelle de répondre par la positive ? Ici, c’est la vue, les signaux visuels qui servent à identifier l’intensité du désir. Les lucioles femelles ne sont pas difficiles en matière de choix du partenaire : le premier arrivé sera l’heureux papa… et basta. Affaire classée. D’autres animaux émettent une odeur, pour prouver leur envie de passer à l’accouplement.

Tout ça amène à l’acte, logique. Pendant l’acte, la mante religieuse femelle a une façon bien particulière de remercier son partenaire fécond ! En effet, ce dernier une fois sa petite affaire terminée, a plutôt intérêt à prendre ses jambes à son cou s’il ne veut pas terminer son parcours dans l’estomac de sa compagne.

D’autres espèces pratiquent la fidélité, à la vie, à la mort. C’est le cas de certains oiseaux, notamment. La fidélité est leur maître mot… Et bien qu’ils ne soient pas les seuls, ces espèces ne représentent qu’une petite partie du règne animal…

Un spectacle musical et humoristique

Avoir choisi l’angle d’une « vraie fausse conférence », ce n’est pas tant surprenant que ça, quand on s’intéresse aux deux comédiennes. Parce qu’elles ne sont pas que ça ! Diana Gonnissen et Sophie de Tillesse sont avant tout musiciennes et chanteuses lyriques. La première est une soprano, la seconde une mezzo. Et pour ce spectacle, elles ont mélangé les genres en y ajoutant une touche musicale et humoristique. Munies d’un violon et d’une flûte, elles nous interprété plusieurs œuvres du répertoire classique, et elles ont chanté, donnant un côté opéra au spectacle, avec Haendel, Vian, etc… et le public a même été invité à chanter, avec elles, Carmen de Georges Bizet.

Convoquant Shéhérazade, Pocahontas, et d’autres personnages de légende, toutes en déguisements, elles ont donné une bonne dose d’humour tout le long de leur représentation, alliant le drôle et l’instructif.

Les bénéfices des entrées serviront à aider la Fondation contre le cancer.

Ce soir, chéri, c’est on peut le dire, une mise en scène hors des sentiers battus,

Le spectacle a lieu au Théâtre du Verbe Fou tout le long du Festival d’Avignon, du 7 au 30 juillet (pour plus d’informations, rendez-vous sur ce site)… Une occasion ludique d’apprendre, à ne pas manquer !

De et par : Diana Gonnissen et Sophie de Tillesse
Production : La Salamandre
Au profit de la Fondation contre le cancer

 

Tags from the story
Written By

Ancien étudiant en Sciences Politiques (ULB) Entre 2014 et 2016, gérant de L'étrier asbl. Depuis août 2016, président de Clap Culture, association désirant promouvoir la culture à travers les nouvelles créations, l'esprit citoyen et la conscience des enjeux de société à travers elle. Organisateur d'événements (Festival Mini-Classiques pour donner de la visibilité aux jeunes musiciens des différents Conservatoires ou d'ailleurs), journaliste, Réalisateur d'un projet radio de fiction "Les Pieds de l'Iris", suite d'histoires rocambolesques aux personnages à la trempe décalée sur fond de quartiers bruxellois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *