Spirou retrouve son habit originel et devient chasseur de trésor

Mine de rien, alors que la série semblait dérouter lentement mais sûrement les lecteurs et s’éloigner de son esprit des origines malgré la créativité et les beaux efforts de Morvan et Munuera, c’est une belle renaissance qu’ont offert Yoann et Fabien Vehlmann au plus célèbre groom de la planète bd (peut-être le seul aussi d’ailleurs). Ainsi, ils reviennent avec le 54ème album de Spirou, et le 4ème sous l’égide des deux auteurs (5ème en comptant leur excellent Les Géants Pétrifiés, tome d’ouverture d’Une Aventure de Spirou et Fantasio par …).

spirou-313707

Avec le Groom de Sniper Alley, le duo magique réinstaure le célèbre  habit de groom, laissé au placard depuis un moment dans les aventures classiques. Et la réapparition d’un des méchants les plus malchanceux: Vito Cortizone? Obnubilé par des magots toujours plus gros, le mafieux retrouve les deux héros pour une affaire des plus licites (moyennant chantage): retrouver le légendaire Trésor d’Alexandrie qui serait perdu au beau milieu de l’Aswana. Un pays fictif qui fait écho aux nombreux pays passés d’un régime totalitaire à la démocratie. Voilà donc les deux aventuriers qui se retrouvent sous une couverture ingénieuse dans ce pays encore peu sécurisé (formidable scène de danse entre les impacts de balles à l’appui): Spirou vient en visite pour soutenir le moral des troupes. Il revêt donc durant toute ce voyage périlleux sa célèbre tunique rouge à boutons jaunes. Le Spirou des origines est de retour, au bonheur des nostalgiques.

spirou-et-fantasio-54-5

Car oui, l’oeuvre de Yoann et Vehlmann, en plus d’avoir sa propre personnalité, se montre très référentielle (un clin d’oeil à Gaston par-ci, le retour d’un ancien personnage par-là). Et couplé à une intrigue passionnante faite de situations cocasses, d’hilarantes projections dans le futur et autres hommages, l’ensemble tient plutôt bien la route et Spirou n’a rien à envier à Indiana Jones… et Spip (et son interview fictive et drolatique) surpasse de loin les Rangers du risque. L’écureuil est d’ailleurs absolument délectable. Non, cet album est excellent autant dans son histoire que son dessin. Et vu la dernière case, nul doute que le tandem va encore nous gâter au prochain épisode avec le retour d’un personnage mythique. Affaire à suivre.

Yoann et Fabien Vehlmann, Spirou et Fantasio Tome 54, Le groom de Sniper Alley, Dupuis, 46 pages, 10,60€.

Tags from the story
Written By

Cultureux vorace et journaliste avide, je me promène entre découvertes et valeurs sûres, le plus souvent entre cinéma, musique et bandes dessinées mais tout est susceptible d'attirer mon attention :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *