Sushis sains et jolis

Karl Lagerfeld a dit dans cette chanson que la musique et la mode sont très similaires car toutes deux expriment une époque. Pour une fois que je suis d’accord avec cet énergumène à col blanc, je ne vais pas me priver de le noter. Je vais même continuer sur sa lancée et proposer une nouvelle comparaison en affirmant que la mode et la cuisine c’est à peu près la même chose. Oui, oui parfaitement ! Toutes les deux changent au fil des saisons et deviennent « trendy » (oui parce que je parle anglais moi comme Karl).La mode vestimentaire on la suit, on la fuit, on l’adopte, on la déteste mais on en parle. Tout pareil dans le domaine culinaire ! Chaque année voit l’arrivée d’une nouvelle tendance qui viendra titiller nos papilles, une nouvelle manière de cuisiner, un ingrédient original, un nouveau produit phare, etc. Alors pour cette saison qu’est-ce que je vous sers ? Plutôt smoothies, Whoopies, Cupcakes, ou…Sushis ?

Va pour le dernier ! Après avoir testé un kit sur la confection de macarons le mois passé, voilà que je me penche sur une autre icône de la cuisine contemporaine. Hé ouais, je suis comme ça moi, j’aime les défis.

Ce n’est un secret pour personne, les sushis sont depuis quelques années LA nourriture que tout le monde veut dévorer (avec les yeux également)…et photographier. Bref, le sushi c’est sexy. Si vous ne savez pas ce que c’est, allez faire un tour sur Instagram, dites merci aux Hipsters du monde entier et surtout : sortez de votre grotte.

Je me suis donc penchée sur un petit livre sobrement intitulé « Sushis sains et jolis » assez bien fait. Les premières pages nous détaillent l’histoire du sushi, décrivent brièvement ses ingrédients phares souvent inconnus au bataillon (si vous fréquentez les magasins bios cette remarque ne vous concerne pas), les ustensiles à utiliser et enfin la manière de le déguster. Pour les petits curieux, cette partie se révélera intéressante. Mais elle ne se veut absolument pas exhaustive, donc si vous préférez tout savoir sur le sushi, prenez un autre livre.

A mes yeux, la partie primordiale est bien entendu celle des « Techniques de base ». Parce que le sushi, ce n’est pas joli pour rien, cela demande un peu d’entraînement, de la dextérité et un peu de patience. Les techniques sont bien illustrées par des photos, petites mais claires, et vous guident pas à pas pour réaliser votre sushi. Qu’il s’appelle Gunkan, Maki, Sushi ou Nigiri-sushi, vous apprendrez à l’apprivoiser sans trop de problèmes.

Le gros du livre se concentre sur les recettes bien entendu. La première partie « recette de base » se concentre sur les bouillons (dashi), les sauces (sésame, soja), les omelettes, bref tout pour accompagner vos créations comme il se doit. La seconde et la troisième partie abordent les sushis et les soupes. Du classique « Kappa Maki » au complexe « Bunsen Maki », il y en a pour tous les goûts. Certaines recettes comportent des illustrations du produit fini mais elles ne se trouvent pas systématiquement sur la même page. Pour une raison qui m’échappe un peu, l’auteur a préféré mettre de grandes photos au lieu d’illustrer toutes les recettes avec de plus petites photos. C’est un peu dommage car parfois, on ne sait pas très bien à quoi va ressembler notre œuvre.

Les recettes quant à elles sont courtes, claires et toujours accompagnées d’indications (difficulté, temps de préparation, ingrédients) et dans l’ensemble, je dois admettre qu’elles sont plutôt efficaces. Ce qui m’a surpris c’est la taille des recettes. Je m’attendais à passer une heure à les déchiffrer, une heure de plus à préparer le sushi et 5 min pour l’avaler. Il n’en fut rien, trop easy le sushi.

La preuve : (je boycotte Instagram mais vous êtes libres de mettre le filtre que vous voudrez sur la photo).

DSC07157

En somme, « Sushis. Jolis et sains » est à conseiller aux néophytes (comme moi), aux personnes qui sont soudainement inspirées par la mode Sushi et qui veulent en maîtriser les codes. Concis, clair, il vous apprendra les bases du sushi. De leur histoire en passant par leur réalisation, vous avez largement de quoi frimer lors d’une future soirée. Un peu comme avec des nouvelles chaussures non ?

Plus d’informations sur les site des Éditions SAEP

Tags from the story
Written By

Laura, 28 ans, 1m55. Titulaire d'un diplôme loufoque : Sciences des religions et de la laïcité. Ecrit des articles non moins loufoques pour Culture Remains. Nourrit une passion pour M.I.A, le Théâtre de Poche, son chat, Edgar Allan Poe et les plantes carnivores. A toutes fins utiles, sachez qu'elle est très facilement corruptible si on lui offre à boire et à manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *