Suzanne Gallery: une nouvelle galerie ouvre ses portes à Bruxelles

Suzanne is happy to meet you! C’est avec ces mots que Suzanne Gallery a ouvert ses portes au public ce jeudi 23 octobre. Située dans le haut de la chaussée de Vleurgat, à deux pas de la place Flagey et de l’avenue Louise, Suzanne Gallery n’est pas une galerie comme les autres. A l’origine du projet, il y a trois amis, Margaux Auboyneau, Julien Den Doncker et Katherine Wanet. Ces jeunes diplômés en stylisme et en graphisme ont décidé de s’associer pour partager leur passion pour la création contemporaine.

Un lieu de rencontre et de collaboration entre artistes

Margaux, Julien et Katherine ne cherchent pas, à travers Suzanne Gallery, à exposer des artistes « tendance » ; au contraire, leur programmation reflétera leurs coups de cœur parmi une sélection d’ « artistes-créateurs-concepteurs » de toutes disciplines. Pour trouver leurs artistes, Katherine et Margaux expliquent avoir eu recours à internet, à des revues artistiques, ou encore aux recommandations de professeurs d’art et d’autres artistes. L’originalité de Suzanne Gallery réside dans le fait que chaque exposition sera montée autour d’un binôme d’artistes qui sont invités à créer des œuvres collaboratives. La rencontre des artistes et des disciplines est en effet au cœur de la philosophie de la galerie qui invite les artistes exposés à « confronter leurs médiums via un projet commun. »

L’exposition d’ouverture de Suzanne Gallery expose les œuvres d’Atelier Bingo, un duo de graphistes/sérigraphes français, et de Charlotte Simonis, une designer textile belge. Nous étions présents à l’accrochage des œuvres et avons rencontré les artistes invités.

Les collages colorés d’Atelier  Bingo

Atelier Bingo

Derrière Atelier Bingo se cachent deux graphistes français, Adèle Faveau et Maxime Prou. Adèle et Maxime se sont rencontrés à Nantes. Après un détour par Paris, les deux graphistes sont retournés à Nantes, où ils eurent l’occasion d’emménager dans une ancienne teinturerie de textile transformée en ateliers-logements pour artistes : Atelier Bingo était né. S’ils se sont d’abord consacrés à la sérigraphie, Adèle et Maxime ont depuis élargi leur palette en créant des collages sur papier et carton, dont certains sont exposés à Suzanne Gallery. Le duo travaille de manière très aléatoire, très instinctive, sans plan prédéfini, en mettant l’accent sur les formes et les couleurs. Ainsi, par exemple, de leurs collages en papier. Si, au départ, ils coupent des formes colorées, ce sont les chutes de papier (et non les formes découpées) qui se retrouvent dans l’œuvre, agrémentées ou non de traits au fusain. S’ils ne travaillent pas selon un plan prédéfini, Adèle et Maxime avouent rechercher un certain équilibre ; c’est à travers la notion d’équilibre qu’ils jugent une œuvre finie… ou non.

Charlotte Simonis ou la passion du textile

Charlotte Simonis

A côté des œuvres d’Atelier Bingo, Suzanne Gallery nous propose de découvrir une jeune artiste belge. Charlotte Simonis, fraîchement diplômée en design textile, a déjà exposé à Design September et est la lauréate du Prix Tremplin 2014, décerné par le World Craft Council. Rien que ça ! Le projet qu’elle présente ici est un projet auquel elle travaille depuis maintenant deux ans et qu’elle a présenté dans le cadre de son jury de fin d’études. Charlotte part du principe de l’upcycling (ou « surcyclage »), qui consiste à recycler des objets en leur ajoutant de la valeur. Elle récupère des sacs plastiques qu’elle transforme en fil et qu’elle mélange avec du tissu pour créer des tapisseries colorées aux motifs géométriques. Le but de Charlotte est de changer le regard qu’ont les gens sur le recyclage. La recherche de l’esthétique, de la beauté est au cœur de la démarche de cette artiste qui souhaite voir entrer des objets recyclés dans nos intérieurs non pas parce qu’ils sont recyclés, mais parce qu’il sont beaux, tout simplement.

Atelier Bingo + Charlotte Simonis = ?

Mais alors, la rencontre entre Atelier Bingo et Charlotte Simonis, ça donne quoi ? Cela donne des collages mêlant papier coloré et textile « upcyclé », ou encore de belles tapisseries accrochées au plafond dont les motifs furent dessinés par Atelier Bingo et réalisés par Charlotte Simonis. Entre Atelier Bingo et Charlotte Simonis, l’osmose est évidente, et les œuvres témoignent d’un vrai échange entre les artistes. C’est encore plus impressionnant à voir quand on sait que la collaboration s’est faite à distance ! Qu’ont retenu les artistes de cette expérience ? Les artistes m’expliquent qu’ils ont appris à travailler avec les contraintes de l’autre : ainsi, pour les collages, Atelier Bingo devait prendre en compte la difficulté de créer certaines formes en tissu « upcyclé », tandis que, de son côté, Charlotte Simonis a dû modifier, ou adapter les designs d’Atelier Bingo pour les rendre réalisables en tissu. Avec, pour résultat, des œuvres hybrides et très colorées, à l’image de leurs œuvres personnelles.

Exposition Atelier Bingo et Charlotte Simonis
Jusqu’au 11 décembre chez Suzanne Gallery
102 Chaussée de Vleurgat, 1050 Bruxelles

Plus d’infos sur Suzanne Gallery

Tags from the story
,
Written By

Diplômée en Histoire de l'Art et en Etudes culturelles, Margaux s'intéresse tout particulièrement à l'art moderne et contemporain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *