Des tatouages et du spectacle

Ce week-end a eu lieu la cinquième Convention de tatouage de Bruxelles. Le but d’une convention est simple : rassembler plusieurs tatoueurs provenant de pays différents, chacun a son stand et ils tatouent selon les rendez-vous. Ces derniers proposent aussi des « flashes », des tatouages déjà prédéfinis parmi lesquels le client choisit. C’est une occasion unique de rencontrer un tatoueur étranger dont le style vous plaît.

Outre la possibilité de se faire tatouer, il est possible d’assister aux tatouages. C’est plutôt pour cette dernière option que j’ai opté car mes finances ne me permettent pas de faire des tatouages, cela restera d’ailleurs mon plus grand regret pour cette convention. A défaut de pouvoir arborer un nouveau tatouage, j’ai préféré admirer les artistes à l’oeuvre et surtout découvrir plein de nouveaux styles : de futures idées donc! Mais aussi (il faut l’avouer) prendre un petit plaisir sadique à voir les autres souffrir sous l’aiguille. Chapeau d’ailleurs aux artistes qui doivent tout faire pour garder les mesures d’hygiène au milieu d’une immense salle blindée de gens, et souvent compartimentés dans de petits espaces. D’ailleurs la nourriture et les boissons sont interdits au milieu de la foule pour éviter les accidents.

De nombreux spectacles ont été organisés, de vrais shows ont d’ailleurs été mis en place avec par exemple des spectacles burlesques, de nombreux concerts, des concours de bras de fer (pour hommes ET pour femmes), exposition de vieilles voitures, mais aussi de nombreux exposants de vêtements, nourriture, etc.

Photomontage_expo_tattoo

La Convention est aussi un moyen pour les tatoueurs de montrer leur talent et leurs tatouages au public mais aussi aux professionnels du monde entier. D’ailleurs chaque soir de la convention plusieurs concours ont lieu : concours du meilleur tatoutage du jour, du meilleur tatouage couleur,  du meilleur tatouage style American old school, etc. Malheureusement, bien souvent, les concours ont lieu tard dans la soirée et il est rare que le public soit encore là. Mais ces concours sont aussi avant tout une opportunité de reconnaissance au sein du milieu du tatouage.

DSC00237

Seul hic, selon moi dans ce genre de convention, c’est la place de la femme. Encore trop peu de tatoueuses, ce qui n’est pas seulement dû à la convention mais au milieu (initialement masculin) qui s’ouvre peu à peu aux femmes. Mais ce sont surtout les activités qui parfois m’ont fait sourire intérieurement (ah encore des femmes dans des positions sexy…). On peut admirer des combats de boue de femmes en bikini, des femmes en lingerie sur des voitures, ou lors d’un défilé (toujours en lingerie). La lingerie était certes très jolie (et les filles aussi), mais j’aurais beaucoup apprécié voir une ligne de vêtements mettre en place un défilé d’hommes! Ceci dit les femmes n’étaient pas seulement là pour faire la poupée, on pouvait aussi les admirer cracher du feu et ça, ça en jette!

Pour ceux à qui la convention a donné envie, il faudra attendre l’année prochaine du 6 au 9 novembre 2015 avant de pouvoir y assister à Bruxelles. Mais de nombreuses conventions sont organisées à travers toute l’Europe à des dates différentes.

 Plus d’infos sur la page facebook de la convention.

Written By

Passionnée par l'écriture, j'ai fait des études de journalisme et me voilà maintenant journaliste freelance et rédactrice (c'est un peu comme une vie de saltimbanque avec de la déontologie et un peu de sérieux en plus!). Parfois aussi je prends ma caméra et j'arrive même à en faire des reportages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *