Teeth ou le « Vagina dentata »

Comme vous avez pu le comprendre avec le titre de l’article je vais vous parler du vagina dentata présent dans le film Teeth, sorti en 2007. A l’époque j’en avais déjà entendu parler, mais je ne l’avais encore jamais vu. Je m’attendais à un film totalement débile qui parle donc d’une jeune fille possédant un vagina dentata, autrement dit un vagin pourvu de dents.

Comme vous, cette image m’a bien fait sourire et pourtant le réalisateur Mitchell Lichtenstein a fait du très bon travail. C’est donc l’histoire de Dawn, une adolescente qui a fait vœu d’abstinence. D’ailleurs, les vrais moments d’horreur selon moi résident dans les scènes où des groupes chrétiens récitent en cœur des passages de la Bible… Mais aussi lorsque l’évolution est remise en cause, car oui dans la Bible c’est écrit, c’est Dieu qui a créé l’homme et ensuite la femme à partir de l’homme.

enhanced-buzz-6690-1382130755-0

Cette jeune fille, donc, ayant fait preuve d’abstinence, ne connaît rien à son anatomie (pas question de toucher ses propres parties génitales). Et n’a donc aucune idée à quoi sa vulve ressemble. Et ce n’est pas l’éducation qui va le lui apprendre car dans le film, les dessins de vulves sont cachés dans les livres de biologie (contrairement à ceux du pénis). Bah oui, la vulve c’est sale et on ne la montre pas.

Mais voilà, Dawn va rencontrer un beau jeune homme qui, comme elle, a fait preuve d’abstinence avant le mariage. Elle en est sûre, c’est enfin l’homme qu’elle attendait, et avec qui elle pourra vivre son abstinence et se marier. Sa pureté sera donc sauvée et Dieu sera ravi. Enfin, c’est ce qu’elle pense, car elle sent ses hormones la chatouiller. Elle décide de fréquenter le jeune homme de ses rêves. Malheureusement pour elle, ce dernier n’a pas que des pensées pures et devient très pressant. Et il va en payer le prix, parce que Dawn n’est pas comme toutes les jeunes filles: son vagin est parsemé de dents. Le jeune homme ayant décidé de la violer, il va y perdre… son pénis.

 

Teeth-628x506
Ouch

 

Déboussolée, la jeune fille tente de trouver de l’aide sur internet mais aussi chez un gynécologue. Je ne vous spoile pas la scène, mais je peux vous dire que Dawn n’a vraiment pas de chance, car elle ne tombe décidément que sur des hommes mal intentionnés (les hommes ne sont pas forcément bien représentés dans ce film). Et le médecin ne va pas être la seule victime du vagina dentata. Quoique je doute du mot victime, étant donné les intentions de certains de ses prétendants. Une question va alors vous venir à l’esprit: Dawn est-elle condamnée à ne jamais pouvoir goûter aux joies du sexe? Parce que bon, pouvoir se défendre quand on se fait agresser, c’est sympa, mais ne pas pouvoir prendre de plaisir et mutiler son partenaire ça devient totalement l’enfer! La réponse étant une des clés du film, vous devrez le voir pour le savoir…

En ce qui concerne l’aspect visuel du film (parlons-en quand même un peu), il est très soigné. Le film est tourné à Austin (Texas) et dans ses alentours. La campagne et les scènes tournées dans de petites bourgades donnent une ambiance spéciale au film, où l’on ressent l’isolement. La présence de deux tours d’une centrale nucléaire donne un aspect visuel très intéressant, même si elles ont été ajoutées par la magie du numérique.

Je n’ai pas seulement aimé, j’ai adoré ce film qui parle d’une fille dont sa plus grande arme devient son vagin. Je vous avoue que ce vagina dentata m’a fait rêver, enfin, un que je pourrai contrôler. Je n’ai pas envie de nuire à ma vie sexuelle non plus, et je ne suis pas sadique (mais cela pourrait être très pratique lors d’une agression sexuelle). Je trouve aussi ce film génial pour tous les thèmes qu’il aborde de façon très intelligente. Le réalisateur aborde notamment par ce film la sexualité naissante chez les adolescents, et leur approche dans un environnement où on en parle très peu. Et nous fait suivre l’évolution de Dawn, jeune prude qui a fait preuve d’abstinence et qui découvre son corps, et son vagin.

Vous pourrez trouver le film en dvd et même sur Netflix!

Article initialement publié sur le blog Desexefemin

Tags from the story
Written By

Passionnée par l'écriture, j'ai fait des études de journalisme et me voilà maintenant journaliste freelance et rédactrice (c'est un peu comme une vie de saltimbanque avec de la déontologie et un peu de sérieux en plus!). Parfois aussi je prends ma caméra et j'arrive même à en faire des reportages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *