The Dictator

« Aladeen, dictateur riche et sans pitié, va être pris en otage pour être remplacé par un éleveur de chèvre naïf. Avec l’aide de Zoey, propriétaire d’une petite boutique Zen, Aladeen tente de retrouver ses pouvoirs. Il doit à tout prix éviter que son pays ne tombe en de mauvaises mains… L’histoire héroïque d’un dictateur qui va jusqu’à risquer sa vie pour s’assurer que son cher pays oppressé ne deviendra jamais une démocratie… « 

Si vous envisagez d’aller au cinéma voir The Dictator, une chose, au moins, est certaine : vous devez pertinemment bien savoir à quoi vous attendre… c’est-à-dire tout sauf un film fin et délicat, une romance niaiseuse ou encore un documentaire politico-social à la bienséance irréprochable. C’est pourquoi c’est non seulement en pleine connaissance de cause mais aussi en bon public que nous nous sommes installés parmi la salle bondée pour regarder Sacha Baron Cohen faire le pitre pendant une heure et demie.

Résultat ? Impossible de savoir si c’est l’humour décalé et délirant, les talents d’acteur et les mimiques de ce brave Sacha, le manque total de pudeur et de finesse ou la dérision omniprésente mais, quoi qu’il en soit, The Dictator nous a définitivement conquis !

Outre les qualités précitées – inhérentes à tous ses films –, le sujet nous a semblé très pertinent et surtout bien traité… En effet, critique acerbe de la dictature, il n’empêche que le film n’est pas, à mon sens, tout noir ou tout blanc et qu’il met aussi en exergue – sans trop de prises de tête – les défauts de la démocratie généralement encensée par tous les politiciens.

Enfin, cerise sur le gâteau (de mariage) : Sacha Baron Cohen a su éviter ce terrible écueil qui est de suivre la vague américaine du « on peut tous changer quand on trouve son âme sœur afin d’être happy forever after ». Et ça, quand même, ça mérite un « chapeau bas » !

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *