The Killing

Lorsque le corps de la jeune Rosie Larsen est découvert dans le coffre d’une voiture, au fond d’un lac, le détective Sarah Linden ne peut se résoudre à quitter Seattle et à démissionner avant de résoudre cette dernière enquête. Avec la coopération de son jeune partenaire, Stephen Holder, Linden va se retrouver au coeur d’une affaire qui dépasse tout ce qu’elle pouvait imaginer, et qui la transportera dans les tréfonds de la noirceur humaine.

Adaptation de la série danoise Forbydelsen, de Soren Sveistrup, The Killing nous offre, le temps de deux saisons, un thriller noir et captivant, centré autour d’une seule enquête, celle du meurtre d’une adolescente aux nombreux secrets, Rosie Larsen. Une enquête qui semble interminable, mais dont chaque nouvel élément fait place à une frustration plus grande, obligeant le téléspectateur à s’enfiler plusieurs épisodes par soirée afin d’assouvir sa curiosité et apaiser ses émotions.

Le suspense est présent jusqu’aux dernières minutes du dernier épisode, sans pour autant rendre l’histoire totalement improbable. Au contraire, le focus sur une même enquête pendant 26 épisodes (un épisode correspond à un jour d’enquête) permet de s’attacher énormément à chacun des personnages et à en explorer la psychologie. Rapidement, on découvre qu’aucun des protagonistes n’est blanc ou noir. Chacun a ses démons et devra y faire face à un moment ou à un autre et, chacun, le temps d’un instant, se rendra tantôt adorable, tantôt haïssable. C’est probablement ce dernier aspect qui m’aura le plus marquée, et m’aura laissé un arrière-goût amer.

La qualité du casting (et de la réalisation!) est également à mentionner, étant donné le talent des acteurs principaux qui sont convaincants, touchants, et méritent d’être (re)découverts (Mireille Enos, Joel Kinnaman, Liam James, Billy Campbell, Michelle Forbes, Brent Sexton…).

Une série dont on ne se lasse pas, avec, par ailleurs, une bande originale adaptée, et une troisième saison en cours de route pour nous proposer une nouvelle affaire à résoudre. Va-t-on tester ? Bien entendu !

Tags from the story
Written By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *