The Three Musketeers

« Charles de Batz-Castelmore est un jeune déshérité né en Gascogne. Il monte à Paris faire carrière afin de devenir mousquetaire. Il se lie d’amitié avec Athos, Porthos et Aramis, mousquetaires du roi Louis XIII. Bientôt, Charles devient le 4e mousquetaire, connu sous le nom de d’Artagnan… Ces quatre hommes vont s’opposer au premier ministre, le Cardinal de Richelieu et à ses agents, dont la belle et mystérieuse Milady de Winter, pour sauver l’honneur de la reine de France Anne d’Autriche. »

Il n’y a pas trente-six qualificatifs à apposer à ce film: outrageusement ridicule mais divertissant.

Et il n’est pas improbable qu’il y ait un lien de cause à effet, tant un tel culot laisserait pantois et perplexe le spectateur le plus lambda (en somme, le grand fan de l’histoire de France en viendrait probablement à se pendre).

Bref. Les seuls intérêts sont les suivants: voir de beaux minois, se vider intégralement le ciboulot et apprécier Orlando Bloom dans le rôle du méchant pirate de l’air. Pour ce qui est de l’adaptation alexandrine, Albert le cinquième mousquetaire et ses spaghettis étaient bien plus subtils, c’est dire!

 

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *