Le Tour de la Madeleine, bijou du folklore jumétois

A toi ami du folklore belge, si tu apprécies faire « guindaille » comme on dit chez nous, les défilés en costumes et les traditions locales, la Madeleine suscitera forcément ton intérêt !

Les marches de l’Entre-Sambre-et-Meuse se déchaînent de mai à octobre. C’est chaud, c’est dynamique, c’est culturel, quoi de mieux pour s’enrichir que de passer une journée à la marche de la Madeleine, reconnue comme patrimoine mondial de l’UNESCO ? Cette année, elle aura lieu le dimanche 24 juillet 2016, c’est-à-dire le dimanche le plus proche du 22 juillet, fête de la sainte Marie-Madeleine que nous célébrons avec un cortège digne de ce nom.

Source de l’image

Chaque année, 2000 marcheurs et pèlerins, ainsi que 150 cavaliers, accompagnés de 50 fanfares et batteries, partent de la chapelle de Heigne à Jumet pour un périple de 22 kilomètres à travers les communes avoisinantes. Un petit bijou du folklore jumétois, si vous voulez mon avis.184135_2283916147537_3731799_n

La Madeleine tire ses origines sur de nombreuses légendes, elle daterait même du Moyen Age mais depuis le XIXème siècle, elle remplace peu à peu l’aspect uniquement religieux pour y ajouter une connotation militaire. La Madeleine, elle a connu la douleur, la guerre, et pourtant, regardez-là, elle trône toujours chaque année avec fierté dans nos villes, la tête haute, et grandissante !

C’est à chacun d’entre nous de transmettre cette véritable richesse culturelle aux générations futures. Finissons avec cette phrase de Jean Coyette, premier président des Amis de la Madeleine : « Rien ne se fait d’efficace que d’un cœur loyal et la main dans la main ».

Image à la Une: La nouvelle Gazette.

Tags from the story
Written By

Je suis une jeune femme tout terrain, comme on me surnomme, parce que je pratique beaucoup de choses, l’équitation, la boxe française, le cosplay, la radio, le scoutisme, le piano, le théâtre… mais mon rêve serait de devenir romancière fantasy. Je termine cette année mes études en communication socioculturelle. Passionnée de culture asiatique, j’ai également fait un an de cours de chinois mandarin à Marie Haps à Bruxelles, dans l’espoir de voyager d’ici peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *