Un flash pour devenir un salopard : le photographe Rudy Lamboray a sublimé nos acteurs

Il a mis 25 ans à sortir son premier livre. Et à voir les photos de Rudy Lamboray, cela valait la peine d’attendre : 50 (et plus) acteurs belges se sont prêtés au jeu des Dirty Fifty, les 50 salopards. Rudy Lamboray était au Fiff pour présenter son exposition qui livre un panorama de presque l’entièreté des comédiens belges, wallons comme flamands. Interview avec un artiste sincère et simple, engagé aussi.

Un duel de western d’une minute
« Je suis de la génération des Pièges de cristal, des Bruce Willis et Mel Gibson« . Au début de son aventure, Rudy ne pensait pas croiser autant d’acteurs belges, dix à tout casser peut-être, pourtant de fil en aiguille, le photographe s’est aperçu de la grande diversité de notre cinéma. Certains sont même devenus des amis, alors qu’à la base, la proposition était simple: une minute pour devenir un salopard.

Sans artifice
Sincère, le photographe, par ses photos, évoque la puissance du jeu de nos acteurs. Sans non plus lisser la peau.

Le photographe, metteur en scène de l’immobile
Certains acteurs lui ont dit avoir du mal avec les photos puisqu’ils ne savaient pas jouer. Pourtant, pour Rudy, ce fut un petit travail de mise en scène.

Parité linguistique
Si notre cinéma semble former un tout, il ne l’est qu’en apparence. Comme nous, les acteurs wallons connaissent peu les acteurs flamands, et vice-versa.

De Namur à N…ew York et place aux femmes?
Rudy Lamboray s’étonne presque de son succès. Pourtant, il risque de le porter loin. Peut-être bien à New York, en plus d’autres projets alléchants.

The Dirty Fifty Project par Rudy Lamboray, disponibles aux Éditions Luc Pire, 29 €.

Interview complète à écouter ici.

Tags from the story
Written By

Cultureux vorace et journaliste avide, je me promène entre découvertes et valeurs sûres, le plus souvent entre cinéma, musique et bandes dessinées mais tout est susceptible d'attirer mon attention :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *