Un petit dîner en soirée au Hard Rock Café

Attendu depuis longtemps par les aficionados de la marque, la première implémentation du Hard Rock Café en Belgique n’a pas lésiné sur les moyens pour satisfaire l’engouement que son arrivée a provoqué. Et pour cause : ce n’est ni plus ni moins qu’à la Grand-Place de Bruxelles que cocktails, burgers et autres t-shirts renommés ont élu domicile !

Devant une telle accessibilité, notre faiblesse pour ces vêtements internationaux bariolés du célèbre logo rouge et jaune, pour la musique qu’ils « représentent » ainsi que la curiosité naturelle de notre estomac n’ont pu que nous pousser à aller voir de quoi il en retournait.

Pour ce faire, le passage par la case « réservation » (en ligne ou par téléphone) est vivement conseillé pour éviter de devoir attendre qu’une table se libère ou de devoir dénicher un autre lieu pour se restaurer.

Assis au rez-de-chaussée ou aux étages, tout est imaginé pour profiter pleinement de l’ambiance typique et de la décoration soignée de l’établissement (mention spéciale à la très réussie fresque de guitares brisées qui ne détonne pas parmi les objets de célébrités affichés ça et là). L’image de « bar lounge version rock » que l’établissement entend se donner est parfaitement restituée. On sent que le concept commercial est rôdé. Parfois même un peu trop.

Car si l’orientation mercantiliste de l’endroit a beau être connue et parfaitement assumée, son irruption constante au cours du repas pourront en agacer plus d’un : cela va du catalogue donné en guise d’attente, à la possibilité d’acquérir le verre estampillé où vous venez de boire en passant par l’explication complète des desserts alors que vous n’en pouvez plus. Autant de petites agaceries qui rendent la frontière entre suggérer et imposer fort perméable : attention ainsi aux propositions de garniture qu’on pense comprises dans le prix annoncé et qui se transforment sans coup férir en suppléments sur l’addition !

Et l’alimentaire dans tout cela ? Et bien, celui-ci fut à l’image de la musique : très bon ! Certes, ce n’est pas ce qu’il y a de plus abordable (comptez en moyenne une vingtaine d’euros pour un plat et une boisson) mais le rapport qualité/prix honnête, le choix relativement vaste pour contenter tout le monde ainsi que la préparation des ingrédients compensent tous les désagréments évoqués plus haut. Compte tenu de notre visée (à savoir bien manger), c’est bien là l’essentiel.

Et puis, vous en connaissez beaucoup, vous, des endroits où manger jusqu’à plus faim au son de Queens of The Stone Age, Nirvana ou encore Led Zeppelin ? Qui plus est, à un niveau acceptable, ce que les cordes vocales de chacun apprécieront !

Tags from the story
Written By

Rédacteur occasionnel sur plein de choses culturelles.

1 Comment

  • ça pourrait bien me plaire, le seul bémol c’est quand tu parles de « sollicitation » … ça c’est bien le genre de chose qui me fait m’énerver sans coup férir … à suivre, merci pour l’article !! bonne soiree

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *