Avec Victor, Brakni marque un but !

En guise de Rentrée théâtrale, on ne pouvait rêver mieux que Victor actuellement au Théâtre Hébertot à Paris, formidable pièce rythmée par l’amour, l’amitié, l’argent sur fond d’après-guerre (on est en 1950) et portée par un casting certes surprenant mais efficace !

A commencer par son rôle principal joué par Gregory Gadebois (récompensé par un Molière l’année dernière pour son excellente prestation dans Des Fleurs pour Algernon) qui incarne Marc, un homme qui après s’être accusé par amour pour une femme d’un délit qu’il n’a pas commis, sort enfin de prison.
L’ancien pensionnaire de la Comédie Française reprend ici le rôle créé en 1950 par Bernard Blier dans cette pièce écrite par Henri Bernstein.

Victor, c’est avant tout une histoire d’amitié très forte entre deux hommes et une femme qui forment un triangle amoureux plein d’humour, un peu cynique et pas mal lâche…

La femme, c’est Caroline Silhol qui retrouve l’œuvre de Bernstein après avoir joué dans Elvire en 2002. Tiraillée entre un mari autoritaire et cynique (Eric Cantona, un poil moins à l’aise sur scène et plus en retrait que ses partenaires) et son amant dévoué, quoique un peu gauche et encombré, l’élégante dame va finir par subir les affres du machisme ambiant.

Si l’œuvre de Bernstein a difficilement trouvé sa place dans l’histoire du théâtre, œuvre pourtant qui excelle dans l’art du drame et du désordre de manière acerbe et cynique, Victor est l’occasion de (re)découvrir cet auteur qui reste pourtant d’une grande modernité (pour mémoire Mélo, le film de Alain Resnais est tiré d’une pièce de Bernstein). Victor nous interroge sur l’éternelle question de la nature des sentiments

La grande réussite de cette pièce tient avant tout par sa mise en scène rythmée et moderne, Rachida Brakni ayant opté pour un décor spectaculaire (les changements se font sous nos yeux), à son charme rétro nullement désuet et un Gregory Gadebois qui porte la pièce sur ses épaules !

Il ne vous reste plus qu’à vous laisser embarquer dans ce tourbillon de rebondissements, au coeur des failles et fragilités de l’âme humaine qui, au sortir de la grande guerre, tente comme son pays, de se reconstruire…

Victor

Mise en scène : Rachida Brakni

Avec:  Eric Cantona, Grégory Gadebois et Caroline Silhol

Du mardi au samedi à 21h, le dimanche à 17h au Théâtre Hébertot, 78 Bis Rue Des Batignolles, 17ème Paris

Tags from the story
Written By

Atteinte de cinéphilie aiguë, Lorraine Lambinet, fille de projectionniste, a passé son enfance dans les salles obscures. Titulaire d'une Maîtrise Arts du Spectacle et Écrits Cinématographiques, elle a touché à tous les domaines du 7ème Art aussi bien à la programmation (Festival Quais du Polar, Courts du Polar), l'exploitation (Projectionniste), la réalisation (Assistante réalisatrice) ou la production (Assistante de production long-métrage ). Aujourd'hui, elle est Directrice d'un cinéma en région parisienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *