La vie en blue de Freddy Borguet, passé du ballon à la chanson

Ça faisait un petit moment qu’on n’avait pas parlé de la musique bien de chez nous. Ce n’est pas pour ça que nos découvertes se sont étiolées, bien au contraire.

Et si, sur sa pochette, l’artiste du jour gravit des escaliers rendus bleu (de lui?) par la lumière filtrante, c’est assurément pour se faire une place dans la lumière, dans plus de lumière. Car sa Lady Blue vaut la peine d’être regardée et écoutée et le talent de Freddy Borguet d’être apprécié. Ce Liégeois du Pays de Herve, ancien électricien, a sorti cet album Lady Blue, une six cordes pour sept titres, il y a déjà un paquet de mois. Pourtant il aurait été dommage de louper cet occasion de prendre les chemins buissonniers, « la rue de l’évasion« , pour trouver cet univers pop, folk’n’blues et riche. L’homme, dont les plus anciens se souviendront peut-être comme joueur du Standard (!) et membre des Pil’s Bonze Lunatic – ça ne s’invente pas mais c’était une autre époque – a gardé une vitalité et une joie de partager sa musique. Peut-être aussi parce que finalement, il est encore neuf dans le monde de la musique, porté par ce désir de se réaliser, vraiment! À la suite de la lecture d’ Aime-toi et la vie t’aimera, Freddy Borguet a décidé d’être lui-même, avec une guitare en prolongement de ses bras, de sa vie. Avec des émotions pour forcer les chansons à sortir.

Ça s’en ressent dans cette musique aux doux reliefs, au charme intact et dont la voix paraît bien amicale. Sa voix, qui rappelle parfois celle de Gérard Manset, est posée comme celle de Cabrel avec un monde rappelant celui de l’homme d’Astaffort, de ses débuts peut-être (Il rêve encore, typiquement). Non, résolument, Freddy Borguet ne peut pas vouloir de mal à nos oreilles. Et si l’on peut partir en références, il ne faudrait pas oublier que le Charneutois a sa propre personnalité, la force des années et une belle sincérité. En plus, l’homme écrit bien et sait s’entourer (peut-être est-ce aussi une affaire de belles lettres?) avec, dans ce band de studio, deux hommes de Machiavel (Christophe Pons aux guitares, à la production et à la direction artistique, et Hervé Borbé aux piano et claviers ainsi qu’au graphisme), deux autres aux carrières bien imposantes Michel Schyns à la basse et André Hercot à la batterie, à l’enregistrement, au mixage et à la production. Mais dans ce monde de mecs, et quand Freddy Borguet réussit si bien à dresser le portrait de femmes (Éléonore, Harmony et les autres, femmes des grandes surfaces ou reines des prés), il fallait bien un atout, une voix féminine. Et quelle voix, celle de Gaëlle Mievis, parmi les trois sirènes du groupe qui monte Sirius Plan, et choriste aussi pour BJ Scott.

Avec une telle team, le disque partait déjà gagnant. C’était sans compter les textes et la musique de Freddy Borguet, auteur-compositeur, qui tirent cet album vers les écrins des bijoux précieux. Les arrangements sont parfaits, quelques beaux solos, sans pour autant en faire de trop. Il y a de la pureté dans ces cris de guitare, ces notes de piano, du naturel, rien de forcé. Rien de marketté, un disque authentique. De ceux qu’il fait bon d’écouter, à une époque où le disque est dollar plus que sonore. Sur les sept titres concoctés par le talentueux guitariste, rien n’est à jeter. De ce portrait d’Harmony pour l’innocence d’une danse qui cache les tourments, de l’instant gagné plus que perdu à admirer les boucles d’un enfant qui dort. Puis, cette Lady Blue, cette inconditionnelle et fidèle compagne que je soupçonne être sa guitare. Comme à sa Demoiselle, on ne peut souhaiter à Freddy Borguet de s’envoler, surtout de s’envoler, l’artiste en vaut la peine. Bien plus que ceux qu’on entend à la radio.

Freddy Borguet, Lady Blue
Paroles et musiques: Freddy Borguet (sauf Lady Blue, La femme des grandes surfaces et Sur le fil de soie coécrits avec Annick Antoine, sa compagne)

Written By

Cultureux vorace et journaliste avide, je me promène entre découvertes et valeurs sûres, le plus souvent entre cinéma, musique et bandes dessinées mais tout est susceptible d'attirer mon attention :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *