Vive Bouchon : une pièce d’un village en péril et de son drôle de combat face au monde (au TTO)

VIVE BOUCHON ! de Jean Dell et Gérald Sibleyras Mise en scène Emmanuelle Mathieu Avec Jean-François Breuer, Thomas Demarez, Xavier Elsen et Amélie Saye Scénographie Noémie Breeus Photos Aude Vanlathem Production Lato Sensu asbl

La toile de fond de « Vive Bouchon« , cette nouvelle pièce du Théâtre de la Toison d’Or : un petit village de campagne isolé, à l’écart de tout ce qui fait l’activité du monde. Qui connait ce village ? A peu près personne si ce n’est les habitants eux-mêmes. Bouchon est confronté à un problème de taille : trouver un budget conséquent pour survivre en tant que bourgade. Plus aucune richesse n’est produite dans cette ville depuis que l’usine de cache-pots n’est plus. Il leur faut trouver une solution : le maire a pensé à l’Union Européenne. Mais c’est là que les ennuis vont commencer ! Une pièce à découvrir jusqu’au 12 octobre 2019.

Vive Bouchon, c’est une ambiance de village, une plongée vers un univers clos au pied du monde. Un peu comme dans le roman Clochermerle de Gabriel Chevalier. En termes d’humour, on en est aussi très proche ! Toutefois, ici il n’est pas question d’urinoir à construire au milieu du village comme dans le roman, mais de trouver des sous en suffisance pour continuer à exister en tant que village ! Rien que ça…

Le maire de la ville de Bouchon (drôle de nom !) est bien confronté à un problème de taille. La situation de Bouchon, ce village reculé de France, est à l’agonie et il faut faire quelque chose d’urgence. Heureusement, on peut compter sur lui, sur sa puissante imagination et son indéfectible audace. Au fond de son bureau qui prend l’eau de partout, il va conconcter un stratagème ambitieux qu’il proposera à l’Union Européenne… en trafiquant un peu la réalité pour attirer le poisson.

Affiche de la pièce « Vive Bouchon » © D.R.

Se mettant à taguer lui-même les murs de sa ville, à se plonger dans l’illégalité, pour « aggraver » le cas de Bouchon, il ne lésinera pas. Oui… mais ça suscitera la suspicion d’un fonctionnaire européen qui voudra en savoir un peu plus sur la situation réelle de Bouchon. Découvra-t-il le pot aux roses ?

Un parfum de Brexit peut aussi être décélé…

Un jeu d’acteurs et une mise en scène surprenants

Tant le maire audacieux que la secrétaire qui a le saut dans le vide facile (vous comprendrez en voyant la pièce), tant le fonctionnaire européen sceptique que le frère du maire, trentenaire et toujours à l’école primaire, ont des caractères pas piqués des hannetons. Chacun dans son style n’est pas en reste de ce qu’il peut imaginer, machiavélique ou rafistoleur, pour apporter sa pierre au mieux-vivre à Bouchon. Chaque acteur sait donner la réplique comme il se doit, sur fond de musique ici ou là, parfois des tubes des années passées que tout le monde connait et qui donnent de l’épaisseur et de la bonne humeur supplémentaire. A coup sûr, un succès.

Infos pratiques

Mise en scène Emmanuelle Mathieu Avec Jean-François Breuer, Thomas Demarez, Xavier Elsen et Amélie Saye Scénographie Noémie Breeus
Décor Théâtre Royal des Galeries Création lumières Nicolas Oubraham Production Théâtre de la Toison d’Or et Lato Sensu asbl

au Du mercredi au samedi à 20h30

Tags from the story
Written By

Ancien étudiant en Sciences Politiques (ULB) Entre 2014 et 2016, gérant de L'étrier asbl. Depuis août 2016, président de Clap Culture, association désirant promouvoir la culture à travers les nouvelles créations, l'esprit citoyen et la conscience des enjeux de société à travers elle. Organisateur d'événements (Festival Mini-Classiques pour donner de la visibilité aux jeunes musiciens des différents Conservatoires ou d'ailleurs), journaliste, Réalisateur d'un projet radio de fiction "Les Pieds de l'Iris", suite d'histoires rocambolesques aux personnages à la trempe décalée sur fond de quartiers bruxellois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.