A Walk among the Tombstones

Liam Neeson est de retour dans A walk among the tombstones, un thriller style années 90. L’histoire de base est plutôt alléchante : la femme d’un trafiquant de drogue (joué par Dan Stevens, l’acteur de Dowtown Abbey, que j’ai eu du mal à reconnaitre!) a été kidnappée et assassinée. Ce dernier ne pouvant pas appeler la police, il fait appel au détective privé Matt Scudder (Liam Neeson). Ancien policier, devenu détective sans licence, l’homme va parcourir New York pour parvenir à identifier les kidnappeurs.

5690_TP_00010RV2

Ce thriller, qui se base sur le livre eponyme de Lawrence Block a tout pour plaire : un univers un peu dark, un ancien policier recouverti en détective privé, une enquête qui s’avère passionnante, un univers un peu glauque, etc. Les scènes s’enchaînent sans jamais perdre le spectateur dans les recoins les plus sombres du New York des années 90. Et pour cause, l’enquêteur comprend très vite que les responsables de l’enlèvement n’en sont pas à leur premier meurtre, c’est la piste des serial killers qui commence. Ces derniers opèrent avec une extrême violence, violence qui ne va pas quitter le film jusqu’à la fin. C’est d’ailleurs ce qui lui donne cet univers particulier.

A Walk Among The Tombstones

Liam Neeson revient dans un personnage un peu sombre, auquel il est habitué, avec notamment son rôle dans Taken. Ici, son personnage correspond bien au genre de héros de film noir, personnage torturé qui après une bavure décide de quitter la police et cherche une rédemption à travers cette nouvelle affaire. La scène qui va décider du sort de sa carrière de policier est d’ailleurs la première scène du film: alors qu’il déjeune dans un bar, le patron se fait braquer et tuer, s’ensuit une course poursuite et de nombreux tirs dont quelques balles perdues… et déjà du rythme et de l’action. Autre torture pour le personnage principal, cette fois morale: pour trouver les criminels et ainsi éviter de nouvelles victimes, il doit être au service d’un trafiquant de drogue. Durant son enquête, il va aussi se lier d’amitié avec un jeune garçon, personnage attachant et intelligent qui veut aider Matt Scudder dans sa recherche des criminels, et qui va lui être d’une aide précieuse.

C’est toujours intéressant d’aller voir ce genre de film qui vous prend aux tripes, et qui souvent vous donne un personnage auquel s’identifier (ou serais-je la seule?) : ce type solitaire qui grâce à son enquête et son instinct est amené à trouver les assassins. Une histoire bien ficelée donc et de bonnes scènes qui entraînent le spectacteur du début jusqu’à la fin.

 À voir dès le 22 octobre 2014.

Written By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *