Warm Bodies

Prenez quelques zombies bien frais, un peu de bonne vieille musique bien rock, de l’amour, quelques scènes « effrayantes », et surtout une grosse dose d’humour au 7e degré, et vous obtiendrez Warm Bodies ! Un mélange parfait et inédit !

Après qu’un virus ai transformé une partie de la population en zombie, l’autre partie de la population rescapée se voit obliger de vivre dans des forteresses de fortune … malheureusement certains produits comme les médicaments se font rare et nécessite que quelques courageux s’aventurent en territoire ennemi. Notre héroïne, Julie (interprété par Teresa Palmer) fera alors la rencontre de R, notre héros zombie (interprété par Nicholas Hoult… déjà vu dans X-Men dans son rôle du Fauve). R, après avoir mangé le petit ami de Julie, ne parviendra pas à s’en prendre à elle, étant tombé sous le charme de sa blondeur. Il la kidnappera donc et la protègera de ses compagnons zombies. Après quelques jours passés ensemble, Julie finira par se poser des questions sur ce mystérieux zombie. R, quant à lui ressentira des sentiments jusqu’ici oubliés. Et si l’amour pouvait ranimer ces cœurs inanimés ? C’est alors qu’ils comprendront qu’il est possible de contrer ce virus… malheureusement, les squelettes (zombies ayant basculé trop loin dans la noirceur) n’apprécieront pas cette tentative de guérison et il s’en déclenchera une guerre entre les clans.

Nouveau genre, casting intéressant (saluons le jeu de John Malkovich en père protecteur), un jeune zombie aux traits mignons et aux cheveux toujours propres, bref que des bons ingrédients ! Honnêtement, film intéressant et qui permet de passer un bon moment de détente et de rigolade… mais évidemment cela ne plaira peut-être pas aux vrais puristes fans de zombies avides de sang. Cela fait du bien de se remémorer de temps en temps que l’Humain a besoin d’amour et de sentiments pour survivre. .
Written By

1 Comment

  • Vu cette semaine, et çà tombe bien on est en plein esprit Bifff et je trouve aussi ce film léger, assumé et au final, très agréable à avoir regardé.
    Puriste des zombies, j’ai bien aimé les nombreux clins d’oeil aux codes du genre.

    Nico.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *