West Side East Story 2 : le 23-11, New York des 50’s s’est muté en Molenbeek d’aujourd’hui !

D’une histoire de l’West de l’Atlantique à l’autre dans l’East, le vieux continent et sa capitale, rien n’a vraiment changé, au fond. Mêmes décors de mégapoles, trop peu de verdure et trop plein de béton,… pareil ou presque ! Et puis faut dire, les boulots précaires, ils sont toujours là, et les communautés en tension les unes les autres aussi ! Bruxelles années 2010, New York années 1950, y a quelque chose qui ressemble bien à un fil conducteur dans ces deux pays riches et (post-)industrialisés ! De West Side Story à son remake librement inspiré West Side East Story 2, y a pas que le nom qu’on peut comparer…

Rappelons-nous la genèse de ce conte urbain des côtes du Nouveau Monde. On connaît tous le classique des classiques des comédies musicales américaines, ce Roméo et Juliette d’entre les buildings en béton de la « Big Apple »… Quoi donc ? West Side Story de Bernstein, of course ! Qui n’a jamais fredonné I like to be in America ? Cet hymne est bel et bien devenu emblématique du Bronx (New York) des années 1960 empreint de son conflit communautaire opposant les classes populaires d’origine porto-ricaine et blanches (irlandaises, polonaises), le tout brodé autour d’une histoire d’amour entre une jeune fille et un jeune homme de ces deux gangs opposés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Eh bien, une équipe d’artistes s’est retroussé les manches et en a posé un tout autre décor ! Fini New York, maintenant, c’est Molenbeek ! Et l’action se passe dans le temps présent !

L’American Dream était fort critiqué dans la comédie musicale West Side Story. On y voyait l’envers du décor, la précarité des classes populaires, émigrées d’Europe ou d’Amérique Centrale et confrontées au choc de la réalité sociale brisant tous les idéaux que représentent la grande nation américaine.

La jeunesse de Molenbeek au premier plan

Dans West Side East Story 2, on y joue la jeunesse de la commune « 1080 » de Bruxelles. Tout s’y passe sur les bords du canal. Le conte, bien sûr, mais aussi l’arrière du décor ! West Side East Story 2, c’est une initiative lancée notamment par la Maison des Cultures de Molenbeek. Dans l’élan de « Molenbeek Métropole Culture 2014« , de jeunes artistes aux talents multiples, comédiens, danseurs et chanteurs, tous issus de l’atelier Opéra de cette même Maison des Cultures, ont travaillé à la mise en scène et à l’adaptation de cette célèbre new yorkaise dans un Bruxelles contemporain.

Ce projet culturel et artistique se veut participatif et transgénérationnel, tant par le large public visé – toute la société bruxelloise et au-delà – que par son âge.

West Side East Story 2, c’est un show à ne pas manquer, pour les 7 à 77 ans, animé par le compositeur Samir Bendimered, en résidence à la Maison des Cultures depuis de nombreuses années.

Le spectacle aura lieu le 23 novembre 2016! Infos et réservation sur le site du Whalll (Centre Culturel de Woluwe-Saint-Pierre).

La troupe d’organisation du spectacle a mis un point d’honneur à mettre en avant des artistes amateurs de qualité de tous âges, voulant ainsi démocratiser l’art et la création culturelle au-delà du cercle fermé que l’on décrit parfois. Des soutiens variés ont soutenu cette démarche, notamment la célèbre Liverpool Fondation Paul McCartney. Voici donc l’équipe au complet…

Participants: une quarantaine d’artistes amateurs, dont une dizaine d’enfants et d’adolescents.
Musiciens: Samir Bendimered, Alexandre Furnelle, Stéphane Pougin et le Quatuor Arsys.
Partenaires: Pise et Seravezza (Italie), Liverpool Fondation Paul McCartney (GB) et Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek (Belgique)
Référence du cadre EU: modèle innovant d’apprentissage des adultes et migrants marginalisés à travers l’opéra de quartier ou la comédie musicale.
Direction musicale et mise en scène: Samir Bendimered
Coach vocal: Natalie Rasson
Chorégraphie: Sonia Triki
Mise en scène: Graziella Boggiano

Tags from the story
,
Written By

Ancien étudiant en Sciences Politiques (ULB) Entre 2014 et 2016, gérant de L'étrier asbl. Depuis août 2016, président de Clap Culture, association désirant promouvoir la culture à travers les nouvelles créations, l'esprit citoyen et la conscience des enjeux de société à travers elle. Organisateur d'événements (Festival Mini-Classiques pour donner de la visibilité aux jeunes musiciens des différents Conservatoires ou d'ailleurs), journaliste, Réalisateur d'un projet radio de fiction "Les Pieds de l'Iris", suite d'histoires rocambolesques aux personnages à la trempe décalée sur fond de quartiers bruxellois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *