Who are you?

Comme tout le monde le sait, Culture et Compagnie est le site du moment. Tout le monde le lit, on collecte les fans à ne plus savoir qu’en faire – au point qu’on organise des concours pour en faire gagner quelques-uns aux plus démunis – alors forcément, face à la pression de tous ces adorateurs en puissance, nous ne pouvons qu’abdiquer et satisfaire la curiosité qui vous pique tous en acceptant de partager avec vous quelques-uns de nos vilains (ou non !) secrets (qui ne sont pas forcément secrets par choix mais parce que rares sont ceux qui sont au courant).Enfin puisqu’il n’y a, pour le moment, qu’une et une seule rédactrice sur Culture et Compagnie (devinez qui c’est ! Tiens, c’est bibi !), ben, c’est elle – c’est-à-dire moi – qui s’y colle !

Hum, alors… Commençons par le physique, voulez-vous ?

Premièrement, car ça change tout : je suis une vraie blonde (ça c’est de l’information, vous ne trouvez pas ? Votre vision de ma personne ne sera jamais plus la même !)

Blonde, oui, mais ce n’est pas tout : j’assume fièrement ma qualité de mini-pouce (qui ne dépasse pas le mètre 60) comme un atout notoire : je peux passer partout et me faire porter par pas mal de gens.

Enfin, je suis mal fichue car j’ai une cage thoracique trop avancée, des genoux bizarres, des oreilles un peu décollées, un système digestif très capricieux et des doigts inquiétants (hyperlaxie, bonjour!). Bref, un vrai monstre !

Pour ce qui est du caractère ?

Je suis probablement un peu trop perfectionniste et « rigide » pour certains car je prends mes engagements très à cœur. Je suis aussi obsédée par le respect mutuel des opinions d’autrui, la communication et l’abolition de l’hypocrisie sans autre forme de procès. Ce qui me rend très (trop parfois, oui) pragmatique et constamment critique (pas forcément dans le sens négatif mais c’est souvent perçu comme, à l’heure actuelle).

Tiens, vous voilà tous partis ? Terminons alors par les petites anecdotes inutiles :

Quand j’étais jeune, j’ai fait partie de la Chorale de la Monnaie à Bruxelles pour laquelle j’ai chanté en latin et en anglais et participé à un opéra dans lequel jouait José Van Damme (non, pas Jean-Claude).

Je me suis ouvert le crâne sur une pierre tombale le jour de la naissance de ma sœur (non, ce n’est pas une mauvaise blague).

J’ai visité un bidonville à Manille (Philippines).

Je fais de la peinture sur soie (vous savez pas ce que c’est ? Rendez-vous sur Les créations de Naïra !)

J’ai perdu un être très cher et je ne m’en suis jamais remise.

Bon, allez, ce n’est pas tout, mais comme il ne fait pas encore 25 degrés à Bruxelles, vous permettrez que je me rhabille, hein, histoire de ne pas prendre froid !

A plus les copains !

Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

3 Comments

  • Héhéhé! Drôle de hasard: un vendeur exposait ses pierres à côté du restaurant où on mangeait et nous n’avons pas trouvé meilleur divertissement que de jouer à la marelle sur les pierres tombales 😉

  • Ahah j’adore l’anecdote de la naissance de ta soeur ^^ Du coups vous étiez tous à l’hôpital ou c’était pas si grave.
    T sinon, parce que faut bien l’avouer: blondies are the best!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *