Y-a-t’il un flic… un public pour sauver le théâtre?

Salle

A l’heure du web, est-ce qu’il y a encore beaucoup de monde qui va au théâtre ? Qui y va et pourquoi ?  Et pourquoi que les autres ils n’y vont pas ? Voilà les questions qui me turlupinent ces temps-ci.Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ce site à vocation culturelle regorge de critiques théâtrales et d’événements scéniques. Alors, oui, j’aime le théâtre ; oui, j’y vais presqu’au moins une fois par semaine ; non, je ne me ruine pas, j’ai l’extrême plaisir et le très grand honneur d’y être invitée (na !).

Lorsque je m’y rends, je ne peux m’empêcher d’essayer de faire attention à tout ce qui se passe sur scène. Mes yeux sont rivés aux acteurs tout en tentant d’analyser et mémoriser le décor, mes oreilles télescopiques se meuvent à chaque déplacement des comédiens pour bien les suivre et les comprendre. Rien n’a plus d’importance, je suis projetée dans leur monde, leur histoire dont je tente de m’imprégner tout en me posant mille et une questions techniques telles que : Est-ce que les costumes sont adéquats ? Comment sont l’acoustique et la diction de chacun ? Est-ce que le scénario est cohérent ? Est-ce que la mise en scène est judicieuse et met en valeur les aspects importants de la pièce ? Est-ce que j’ai envie de rire ou de pleurer ?

Soit. « Rien d’anormal pour une critique », me direz-vous, « mais où veux-tu en venir ? »

J’y viens, justement. Tout ça pour dire que le public, mes chers compatriotes de spectacle, est plus ou moins le cadet de mes soucis. A dire vrai, je n’y prête généralement qu’une distraite attention aux moments où je m’assieds et où je me lève. Toutefois, à force de fréquenter ces lieux et de sonder notre entourage pour trouver des volontaires pour nous accompagner ou pour gagner des places gratuites (oh mon Dieu, quelle cruelle expérience), on ne peut s’empêcher de mettre en branle le coin « analyse sociologique » de son cerveau (si, si, c’est vrai, j’en ai un !).

Et DONC ?

Mais pourquoi diable les gens veulent-ils toujours que j’aille droit au but ? Pfff ! Puisque c’est comme ça, je vous ferais mon analyse sociologique du théâtre dans mon prochain article, petits impatients ! Et si ça ne vous intéresse pas, vous pouvez toujours aller sur Megaupload* pour télécharger le nouvel épisode de votre série fétiche !
Article publié sur SobusyGirls.


* Ah mais non, pas de  bol,  le site a été fermé ! Perdu ! Bande de geeks ! 
Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *