Un 15e Brussels Summer Festival résolument pluriel

Créé en 2002, le Brussels Summer Festival remet le couvert en août, pour ce qui s’avère être déjà sa 15e édition. Comme d’habitude, sa programmation ose expérimenter dans toutes les directions tout en s’adressant à un large public.

Ce festival qui a accueilli plus de 120 festivaliers sur dix jours en 2015 offre un cadre très singulier et accueillant. Devant le palais royal, il aménage une large zone piétonne temporaire, lieu de convivialité plein de charme, où les bons sons se mélangent au patrimoine pour faire du BSF un festival pas comme les autres. Évitées les traditionnelles plaines boueuses, les festivaliers profitent des concerts dans un certain confort, encore accru cette année, puisque deux salles ouvriront leurs portes : la Madeleine, qui accueillera des concerts principalement pop et rock, et, plus intime, Le Club, place royale, où se dérouleront à peine quatre concerts acoustiques mettant en avant quelques jeunes artistes supplémentaires.

Facile d’accès, le festival attire probablement des touristes et des personnes venues d’un peu partout en Belgique, mais surtout un large contingent de Bruxellois, qui s’y rendent pour se relaxer après le boulot (il faut dire que le prix du pass 10 jours, plus que raisonnable, incite à y passer du temps), ou seulement les week-ends, écouter de la musique, papoter, boire un verre, danser, venir écouter son chanteur préférer ou, au contraire, faire quelques bonnes découvertes musicales.

En 15 ans, les scènes du festival ont été foulées par quelques grands noms comme Patti Smith, IAM, OMD, Basement Jaxx, Charlie Winston, Christine & the Queens, Amadou & Mariam, et même… Black M. Cette année, il accueille à nouveau un mélange d’artistes internationaux, belges et bruxellois dont dont les rappeurs Abd Al Malik, Baloji ou les bruxellois de La Smala…

… mais aussi du rock (ou plutôt une large de rocks), avec l’intrigant duo bruxellois Alaska Gold Rush, Balthazar, Hollywood Porn Stars, La Muerte, les français de Louise Attaque ou, teintés de touches de soul, les anglais de Tindersticks.

La pop sera évidemment encore une fois bien représentée avec la jeune flamande Emma Bale, Grandgeorge, mais aussi Delta, Cocoon, Pony Pony Run Run ou l’anglais Peter Doherty.

A l’affiche également, pêle-mêle, la douceur d’An Pierlé et de Cœur de pirate, l’enthousiasme énergique de Caravan Palace, de Keziah Jones ou des néo-zélandais de Fat Freddy’s Drop, mais aussi Hooverphonic, Louane, La Grande Sophie, Anwar ou Mustii, également acteur, qui a notamment joué Kevin dans la série La Trêve.

Brussels Summer Festival, du 5 au 15 août 2016, à la Place des palais et au Mont des arts, à Bruxelles.

Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *