5 bonnes raisons d’aller à Malte

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de découvrir Malte, cette petite île un peu perdue entre l’Europe et l’Afrique. On pense souvent à tort que c’est juste une île mais en fait, la république de Malte est un archipel dont trois îles sont habitées : Malte, Gozo et Comino.

Après avoir passé une semaine là-bas, je peux vous dire au moins deux choses:

  • Je n’exagère pas quand je dis que Malte est une petite île. Elle ne fait que 316 km2 et on pourrait penser que ce n’est pas sorcier de visiter toute l’île en une semaine. En réalité, sept jours ne suffisent pas pour tout voir et se rendre partout, surtout si vous utilisez les transports en commun. Si vous essayez quand même, vous risquez de revenir épuisé de votre séjour, ce qui n’est pas l’objectif premier des vacances (du moins, c’est ce qu’on dit).
  • Malte est une destination de rêve pour tous types de voyageurs… C’est bien pratique si, comme moi, vous ne voyagez pas en solo, mais avec des personnes qui ne partagent pas les mêmes centres d’intérêt que vous (alors oui, vous êtes masochiste, mais ce n’est pas mon problème).

Pourquoi Malte est-elle la destination idéale ? Attendez une seconde et je vous explique tout !

Première raison: certaines personnes aiment partir en vacances et passer tout leur temps sur la plage. Pourquoi ? Je n’en ai aucune idée. Peut-être pour montrer à quel point elles bronzent. Ou peut-être parce qu’elles aiment acheter des souvenirs chers et moches, entendre les enfants des autres hurler et manger des glaces tous les jours. Peut-être sont-elles vraiment fatigués (apparemment certaines personnes travaillent vraiment dur sur cette Terre). Peut-être veulent-elles juste passer du temps en bord de mer. Qui sait ? Quoi qu’il en soit, si vous aimez ne rien faire et flâner au soleil, Malte est une destination en or. 40 plages au moins, même si vous le vouliez, vous ne pourriez pas toutes les tester en une semaine ! Faites attention cependant, il y a plus de plages de galets que de plages de sable !

Deuxième raison: Les villes. Toutes les vieilles villes sont si jolies et charmantes qu’on ne peut s’empêcher de se sentir piégé dans un labyrinthe mystérieux et hors du temps. On pourrait facilement passer toute la journée à flâner, à essayer de découvrir toutes les ruelles et être surpris par la diversité des portes (mais peut-être que je suis la seule à être obsédée par les portes).

Troisième raison: Les paysages. Cela peut paraître évident ou cliché mais vous ne vous imaginez pas à quel point ils sont magnifiques si vous ne les avez pas vus de vos propres yeux. Certains d’entre eux sont bien sûr devenus des endroits assez touristiques mais d’autres pas du tout. Vous devriez vraiment essayer si vous aimez être perdu au milieu de nulle part dans un cadre idyllique et personne autour de vous (et pas de toilettes publiques non plus ce qui est moins sympa).

Quatrième raison: Les sorties. Malte et plus particulièrement La Valette et son fameux quartier, Paceville. Il y a vraiment toujours quelque chose à faire (et à boire) là-bas. C’est probablement l’endroit le plus fréquenté de la ville à partir de 18 heures. Si vous aimez faire la fête ou boire quelques verres, c’est sans aucun doute the place to be. Il y a même des bus toute la nuit pour faciliter la vie des gens ivres. Sympa, non ? Et ne vous inquiétez pas, vous pourrez difficilement rater le quartier !

Cinquième raison: l’Histoire. L’archipel dans son ensemble, plus encore que ses villes, est chargée d’histoire. Sa localisation atypique, fièrement dressée à mi-chemin entre l’Afrique et l’Europe, a toujours donné à Malte une importance stratégique en tant que base navale. Gouvernée tour à tour par les Phéniciens, les Romains, les Maures, les Normands, les Siciliens, les Espagnols, les Français et les Anglais, les îles sont pleines de vestiges intéressants de son passé complexe, à commencer par les Temples mégalithiques de Malte, qui sont parmi les plus vieilles structures autoportantes du monde.

Informations utiles:

  • Avec ses deux langues nationales et l’ensemble des cultures différentes s’étant durant côtoyées des décennies, Malte est un étrange endroit multiculturel qui vous rappelle un peu votre ami schizophrène, difficile à gérer parfois.
  • Malte n’est pas toujours cet endroit chaud, ensoleillé et sans nuages que l’on s’imagine généralement (surtout si l’on est habitué à la météo belge, qui a été unanimement élue la pire de tous les temps). Il peut également pleuvoir. Et y avoir du vent. Beaucoup de vent. Préparez-vous… ou vous risquez de mourir (vous savez, c’est un endroit rocailleux plein de falaises et il n’y a souvent pas grand monde autour pour vous sauver, donc au cas où, c’est mieux de pas jouer avec le feu).
  • Si vous souhaitez utiliser les transports en commun, il faudra vous équiper de votre livre de méditation et faire du yoga au moins une heure par jour. L’île a beau être le plus petit pays européen, il faut parfois 4 heures pour se rendre à destination. Et ce n’est pas comme si les conducteurs étaient sympas et disposés à vous aider.
  • Comme dans tous les pays méditerranéens, la sieste est de rigueur tous les jours. Profitez-en pour vous reposer, mais n’oubliez pas qu’elle a lieu si vous deviez avoir besoin de quelque chose.
  • Beaucoup de personnes viennent sur Malte pour apprendre l’anglais. Une bien mauvaise idée selon moi, car ces personnes discutent généralement entre elles, n’apprennent pas un anglais correct et ne corrigent pas leur horrible accent. Si vous logez à La Valette, dans les nouveaux quartiers, vous aurez l’impression de ne pas vraiment rencontrer de vrais Maltais. Mais si vous prenez le temps de flâner sur l’île et d’aller dans les petits villages, vous aurez plus de chances de rencontrer des locaux. Ils ne sont pas toujours sympas, mais certains vous laisseront des souvenirs inoubliables.

Traduit de l’article 5 reasons to go to Malta, écrit par Carole.

Tags from the story

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *