Amin Maalouf répond aux questions de l’ULB

« Ce mardi 9 octobre, Amin Maalouf donnait une conférence à l’ULB avec pour thème introductif, son dernier livre : « Les désorientés ». Dans ce livre des amis se retrouvent après une longue période d’absence. Cela implique des changements dans leurs manières de vivre, et surtout dans la façon de voir les choses, de voir le Levant. Des tensions existent entre ceux qui ont décidé de rester et de vivre la guerre, et ceux qui sont partis pour finir par ne plus se reconnaitre dans leur pays défiguré. Amin Maalouf, prend alors part à de multiples sentiments d’exil différents. Il aborde là un sujet douloureux qu’il n’avait jamais approfondi auparavant. Il est un peu tous ses personnages. Comme partagé entre deux mondes, assis sur deux rivages opposés… Comme si son identité unique mais scindée devenait… meurtrière ! »

Ce livre est dans la continuité de son parcours littéraire. Durant la soirée, l’auteur n’a pu s’empêcher de faire références à ses livres précédents, et en particulier « Le dérèglement du monde » et « Les identités meurtrières ». Ces livres portent sur une problématique bien actuelle, qui touche bien au-delà de la question du Liban.

Du haut de ses 63 ans, Amin Maalouf reste pourtant clairvoyant sur ce que devient le monde avec le problème de l’identité. C’est sans aucun doute parce qu’il a vécu l’exil et que de fait, possède en lui deux identités. Voire plus.

Face à cette pluralité de possibles, seulement deux grandes idées ont l’air de dominer notre terre. « Notre époque est marquée par 2 calamités majeures: l’islamisme radical et l’anti-islamisme radical » dit Amin Maalouf. Voilà comment le populisme embarque dans son traineau les différences identitaires pour les dresser sous un seul et même drapeau.

Notre écrivain avoue alors sa peur pour l’Europe, pour les pays arabes, pour le monde peut-être tout entier, mais il ne perd pas pourtant espoir. Quand il n’y a plus rien, même plus la moindre trace infime d’un désir, pour nous faire croire encore en une cause, on ne se bat plus pour celle-ci.

Pourtant Amin Maalouf, lui, ne cesse d’écrire. Il a beau être désorienté, son combat pour un monde de paix et de tolérance n’a pas changé

Tags from the story
Written By

Hallo! Je suis une Étudiante en Philosophie, une Grande Voyageuse, une Jeune critique et une Rédactrice pour plusieurs blogs/journaux... Je vous conseille en films, pièces, livres et voyages! D'ailleurs, je vis actuellement au pays du sirop d’érable... Tchuss! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *