Après Djihad, Ismaël Saidi revient avec Ceci n’est plus un couple!

Vous pensez que c’est facile de jouer un connard ?

 Ismaël Saidi

Un divorce pour promouvoir la mixité

Ceci n’est plus un couple est l’histoire d’un divorce. Le divorce d’un couple marié depuis bien longtemps, avec un enfant. Rien de très extraordinaire me direz-vous. Les divorces courent les rues. Mais en avez-vous déjà vécu un en direct entre un musulman et une juive ?

C’est avec l’objectif de promouvoir le vivre ensemble qu’Ismaël Saidi (connu pour sa pièce Djihad) a écrit cette pièce – pour montrer à quel point les préjugés, la peur, les différences, l’indifférence clivent injustement une société.

Pari réussi ? Pas certain. Promouvoir la mixité culturelle avec une pièce écrite sur les différences culturelles et religieuses qui résultent à long terme en un divorce, voilà une chose bien étrange. Entre Halal et Casher, la pièce n’est non pas seulement remplie de préjugés, mais également de clichés. Que ce soit vis-à-vis des religions, ou vis-à-vis du genre : les musulmans sont des terroristes et sont polygames, les juifs sont tous riches, les hommes ne passent jamais l’aspirateur, les femmes prennent la mouche pour un rien… Et, bien que la pièce soit drôle et cocasse, vous remarquerez très vite que vous êtes en train de rire de l’autre, plutôt qu’avec l’autre. Dommage ! A moins que cela n’en soit justement l’objectif ? Que la volonté de l’auteur soit, à travers ce moyen, de montrer à quel point les clichés et les préjugés peuvent être absurdes ? Si c’est le cas, l’information est soit trop, soit pas assez subtile pour nous permettre de nous sentir tout à fait à l’aise avec les propos de la pièce.

Néanmoins, une chose est certaine: de l’autre ou avec l’autre, la salle rit à gorge déployée, au plus grand bonheur d’Ismaël Saidi qui interagit avec les spectateurs, joue et rebondit sur leurs remarques ou leurs rires, improvise avec une répartie cinglante mais toujours tout sourire. Chapeau !

C’est avec cette pièce intimiste qu’Ismaël Saidi et Audrey Devos jouent en parfaite harmonie. Enfin… plutôt en parfaite disharmonie.

Heureux de vous annoncer la naissance du « Little TTO »

La cadre contribue probablement à cette sensation d’intimité. En effet, c’est dans la toute nouvelle salle du TTO (Théâtre de la Toison d’Or) que se joue Ceci n’est plus un couple. Quelle joie de voir le TTO s’agrandir et de nous offrir cette toute nouvelle salle, nommée à juste titre le «Little TTO »..

Une nouvelle salle plutôt particulière puisque celle-ci est née d’un rêve de longue date du TTO et de la collaboration de son public. En effet, un théâtre qui fait appel au public pour une campagne de financement participatif, c’est peu commun ! Tellement rare qu’il s’agissait, en fait, de la toute première fois !  Un projet pleinement réussi : il n’a fallu que 30 minutes pour le TTO pour atteindre le montant espéré pour rendre ce projet une réalité. Vous y retrouverez le Café-Théâtre, les soirées FFact et, pour cette première saison, trois spectacles :

Ceci n’est plus un couple de Ismaël Saidi du 23 novembre au 31 décembre

King kong theorie de Virginie Despentes du 25 janvier au 25 février

Guillermo Guiz a un bon fond du 17 mars au 29 avril

Que ce soit pour découvrir le spectacle ou la toute nouvelle salle, un seul conseil : allez-y et jugez de vous-même !

couple2

De: Ismaël Saidi
Avec: Ismaël Saidi et Audrey Devos
Voix off: Guy de Hainaut
Production: Mazal asbl/Théâtre de la Toisson d’Or et Aviscène asbl

Tags from the story
Written By

“I have always had more dread of a pen, a bottle of ink, and a sheet of paper than of a sword or pistol.” ― Alexandre Dumas, The Count of Monte Cristo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *