Bernard Damien joue Candide

« Chassé du prétendu paradis originel que représente le château de monsieur le Baron, CANDIDE se retrouve, en plein hiver allemand, dans un complet désarroi. Il devient alors la proie facile des recruteurs en mal de conscrits. L’éternel chef-d’oeuvre du plus impertinent des libres penseurs du Siècle des Lumières, est porté à la scène tambour battant : pas de plantes qui dorment ou qui enivrent dans le jardin cultivé par Candide, uniquement des plantes qui stimulent notre imagination, qui invitent à réfléchir et à agir… A l’aube de ce Troisième Millénaire où tant de voix ne cherchent qu’à anesthésier ou à fanatiser, VOLTAIRE demeure décidément, de tous nos grands penseurs classiques, l’un des plus drôles et des plus clairvoyants, des plus immédiatement proches de nous, des plus toniques. »

Tout va pour le mieux dans le meilleur des spectacles !

Imaginez-vous être né successeur du baron de Thunder-ten-tronckh, de jouir des précieux enseignements du bon philosophe Pangloss et de rêver à la jolie Cunégonde toute la journée… Jusqu’au jour où l’on vous éjecte de votre paradis terrestre à grand coups de pieds aux fesses et que, malgré vous, vous vous retrouviez à voyager et de ce fait à découvrir de nouvelles réalités… Doit-on vraiment vous raconter la suite ?

Non ! Cette histoire ne vous est pas inconnue et vous y avez sans doute reconnu l’œuvre la plus célèbre de Voltaire, Candide, qui rappelle à bon nombre d’entre vous les lectures scolaires… Mais mettez de côté les questions d’examens peu amusantes pour redécouvrir ce classique avec Bernard Damien.

Quand on choisit de mettre en scène une œuvre aussi connue, la difficulté est de la faire apprécier de tous ses lecteurs et de faire rentrer ces derniers dans une autre vision de l’histoire différente de la leur. Mais puisque tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, il ne faut point s’en faire : ce spectacle reste presque mot pour mot fidèle au livre original, avec quelques petites références actuelles ajoutées ci et là pour pimenter le texte humoristique de notre très vénérable Voltaire. Une façon comme une autre de mieux nous faire glisser dans la peau des personnages, comme l’acteur le fait si bien…

Car, rien ne sert de le nier, le véritable point fort de cette pièce est sans nul doute Bernard Damien qui, en un clin d’œil, se métamorphose en un Candide plein de questions, en un Pangloss très sage et en une Cunégonde pas si naïve que ça… Il fait son show et prouve derrière ses aptitudes schizophréniques qu’il n’y a pas toujours besoin d’une horde d’acteurs pour faire ressortir le meilleur d’une pièce ! Et c’est sans difficulté que le public se plaît à voyager avec ces différentes personnalités dans cette histoire pleine de rebondissements…

Mais, il n’y a pas que l’acteur qui se transforme ! Le décor, lui aussi se déguise pour nous ! Que ce soit un fauteuil qui devient un navire ou la scène qui devient un champ de blessés agonisants, notre esprit est emporté dans différents univers sans jamais se lasser de ce tourbillon magnifique.

Voilà un spectacle qui, depuis 2001, ne cesse de ravir son public, grâce au talent de son acteur, à l’originalité de sa mise en scène mais aussi et surtout grâce aux thèmes abordés par le plus grand chef d’œuvre du XVIIIème. Le XLthéatre n’aurait pu mieux terminer son année!

Plus d’infos sur le site du XL Théâtre.

Tags from the story
Written By

Hallo! Je suis une Étudiante en Philosophie, une Grande Voyageuse, une Jeune critique et une Rédactrice pour plusieurs blogs/journaux... Je vous conseille en films, pièces, livres et voyages! D'ailleurs, je vis actuellement au pays du sirop d’érable... Tchuss! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *