Bibliothèques insolites

Qu’il s’agisse du meuble, du bâtiment, d’une collection, ou bien encore d’une pièce d’habitation totalement consacrée aux livres, on a généralement de la bibliothèque une vision très traditionnelle. Alex Jonhson nous présente toutes ces définitions sous un angle très différent, dans un voyage autour du monde avec Bibliothèques insolites. Bateaux, chameaux, cabines téléphoniques, gares, hôtels, constructions préfabriquées, structures éphémères, bars et jardins: nous voilà bien loin des bibliothèques conventionnelles!

Un constat à la lecture de ce livre-photos: le concept même de la bibliothèque est en pleine mutation. Tant au Nord qu’au Sud (on notera malheureusement que le clivage est toujours présent), on aspire à fournir l’accès libre au livre à tous. Partout dans le monde se créent des services, des espaces dédiés à la lecture et aux échanges intellectuels. Cette volonté de partage montre incontestablement que les mentalités évoluent et que le livre, faut-il encore le prouver, a vocation à passer de mains en mains, à voyager.

Pour servir ce noble dessein, les bibliothécaires du monde entier doivent souvent faire face à des défis géographiques, économiques et politiques. Ils développent alors des solutions alternatives, des idées novatrices pour faire circuler les livres. C’est ainsi qu’on voit naître des bibliothèques en mouvement, dans les gares ou les aéroports, des bibliothèques ambulantes qui circulent à dos d’âne, de chameau, ou en motocyclette, desservant les populations éloignées dans les régions les plus pauvres, des bibliothèques minuscules, abritées dans de vieilles cabines téléphoniques en pleine rue ou dans un nichoir bordant un chemin de forêt, ou au contraire, de grandes bibliothèques, construites en dur, qui contiennent des tonnes d’ouvrages et offrent de magnifiques espaces de lecture, des bibliothèques à domicile, véritables lieux de vie, ou encore des anti-bibliothèques, ces lieux que jamais on n’associerait de prime abord au concept de bibliothèque, tels que les supermarchés ou les prisons…

Une autre volonté apparaît également : celle du « partage gratuit ». Les nouvelles bibliothèques se basent en effet entièrement sur la collaboration, la bonne volonté et l’honnêteté de leurs clients, réguliers ou passagers. Pas de frais d’adhésion ni de cotisation obligatoire: on emprunte autant d’ouvrages que l’on souhaite, que l’on restitue ou que l’on échange contre ses propres dons. Certaines n’exigent ni restitution, ni échange. Est-ce réellement possible? Il semble que oui! L’auteur Alex Johnson, alors qu’il préparait son voyage, rapporte que sur toutes les bibliothèques citées dans son ouvrage, quasiment aucun bibliothécaire ne lui a signalé de vandalisme, et que seuls quelques volumes parmi les millions disponibles avaient été volés… Ce concept semble donc fonctionner de manière très satisfaisante! Une excellente idée citoyenne qui mériterait vraiment d’être davantage exploitée chez nous. En Europe, la République tchèque, l’Espagne ainsi que les Pays-Bas et l’Allemagne ont déjà mis le pied à l’étrier. La Belgique ferait bien de copier ses voisins, non?

Bibliothèques insolites, Alex Johnson, éditions Jonglez, 239 p., 19,90 €.

Tags from the story
Written By

Coordinatrice éditoriale pour Culture Remains, j'use aussi de temps à autres de ma plume. Culturellement plutôt classique, je reste toujours ouverte à d'autres horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *