C’est qui qui va au théâtre ?

Salle
Je vous parlais donc la dernière fois de mon ambition d’écrire un petit traité sociologique sur le public théâtral. Continuons donc sur notre rampe (du succès, c’est certain) et sous les projecteurs pour vous illuminer un bon coup !
Voici nos constatations :
Dans le public théâtral, c’est vrai, on retrouve un peu de tout mais surtout :
– les vieux (qui vont surtout voir les classiques mais pas que)
– les bourgeois, bohème ou non (à savoir la classe moyenne qui n’a pas de problème à payer 15 euros pour aller se cultiver et 4 pour le verre de vin qui fait qu’on est au sommet de la mondanité)
– les jeunes encore un peu idéalistes qui profitent des tarifs avantageux et qui ont encore des affinités avec ce qu’on devrait appeler maintenant la culture non-web (à savoir ceux qui n’ont pas été happés par les contenus attractifs de Vie de Merde, d’Abrutis.com, de 9GAG.com, des sites de streaming et de tous les autres « funny sites » possibles et imaginables).
– les grands fanatiques du monde du spectacle (qui ne jurent que par lui et boudent presque le cinéma depuis qu’il lui fait de l’ombre)… Parmi ceux-ci comptons aussi ceux qui travaillent dans ce domaine!
Parmi ceux qui ne viennent pas, on retrouve :
– les vieux atteints d’Alzheimer ou d’un déficit physique qui les empêche de se mouvoir ou de comprendre ce qui se passe autour d’eux.
– les bourgeois à qui on a oublié de dire que le théâtre c’est enrichissant et surtout que c’est le dernier truc à la mode pour se démarquer un tantinet.
– les étudiants qui dépensent tout leur précieux argent de poche (merci maman, papa et l’éventuel job étudiant) en alcool ingurgitable dans le bar du coin avec leurs potes.
– ceux pour qui le théâtre, par définition, ça rime avec prise de tête.
– ceux qui ne voient pas l’intérêt d’aller au théâtre depuis qu’on a inventé la télévision, le streaming, les blu-ray (ou les trois à la fois).
– ceux qui ont envie, hein, mais qui n’ont jamais l’opportunité (pas le temps, trop de boulot, trop d’activités, atteint de flemmite aigüe, etc.)
Bref ! si vous êtes encore là, autant que vous serviez à quelque chose ! Dites-moi tout sur vos habitudes théâtrales (histoire d’étoffer mon opuscule, tout ça)! Vous faites partie de quelle catégorie ? Vous allez parfois/souvent au théâtre ? Et pourquoi ? Quelles sont vos raisons ou vos excuses (le « Je peux pas, j’ai piscine » ne compte pas, non !)
Et surtout, pensez-vous que le théâtre est, lui aussi, un dinosaure en voie de disparition ?
Article publié sur SobusyGirls.
Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

2 Comments

  • Je pense être de la catégorie qui associe Théâtre (avec un grand T) et prise de tête. Les quelques fois où je suis allé voir des pièces conseillées par d’éminents critiques spécialisés, j’ai eu l’impression de ne pas partager les mêmes codes, le même vocabulaire. Impression que les théâtreux s’adressaient aux théâtreux… Par contre j’aime bien les spectacles plus légers, style café-théatre (Toison d’Or, Zidani, etc).

  • Je comprends cela, moi j’apprécie les deux mais trop de l’un ou de l’autre finit par m’ennuyer! Le secret d’une pièce de théâtre réussie, selon moi, c’est de pouvoir être interprétée et comprise de tous ou presque et que chacun puisse s’y retrouver malgré les différences de codes et de références culturelles! Un vrai défi, en somme.

Répondre à Syll Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *