Les cheveux gras : un vrai combat

Pfff,  je ne sais pas vous mais moi j’ai galéré ces derniers temps avec mes cheveux!

Je suis rentrée dans un cercle vicieux de lavage. A force de vouloir être tous les jours présentable, je les ai lavés tous les jours, puis quand j’ai repris le sport, de retour de la salle, je devais les laver aussi presque tous les jours et ce petit manège esthétique m’a piégée car je me suis retrouvée forcée à les laver tous les jours…Pourquoi? Ils redevenaient gras en un jour. Je les lavais, le lendemain matin….poisseux! C’est un cercle vicieux dont je me sors doucement et je vais vous expliquer pourquoi et comment s’en sortir au mieux.

Le shampoing c’est bien, ça lave, ça fait briller, ça rend douce et légère une chevelure comme par magie. Mais ça les agresse aussi beaucoup (sauf en cas d’usage de shampoing doux à très doux et encore, ou si vous adoptez déjà des techniques de traitement naturelles et douces). Laver, frotter, triturer vos cheveux tous les jours ça leur fait du mal, ça les décape et le sébum qui est en fait destiné non pas à rendre dingue, mais à protéger les cheveux des agressions est sans cesse évacué par les lavages. Comment le cuir chevelu répond-il ? En surproduisant et accélérant la production de sébum, aggravant alors notre cas. A terme, on a le cuir gras et les pointes sèches comme un désert et on persiste à les laver autrement sortir en public est périlleux. Stuck.

cheveux-gras

Non, ce n’est pas immuable. Sans pour autant passer au no poo (mouvement sans shampoing) il est possible de parvenir doucement à espacer les shampoings un maximum et ainsi retrouver une chevelure qui respire et qui ne se venge pas.

Mon premier conseil est d’éviter les shampoings pour cheveux gras. Paradoxalement, ça ne fait qu’empirer, ça excite les glandes sébacées qui ripostent automatiquement. Préférez des shampoings doux ou très doux, et poussez même jusqu’à des shampoings naturels, avec un minimum de pétrochimie et surtout sans collagène (ça étouffe le cheveux, c’est une horreur).

Il va falloir user de patience et aussi de courage car vous allez devoir supporter un peu les cheveux gras… Eh oui, un sevrage passe par une période douloureuse, comme pour tout (ongles rongés, drogués, alcooliques, gourmands, personnes souffrant de trichotomanie, …) Pas d’hallucinations ni de sueurs froides au programme, juste quelques hauts le coeur dans le miroir et des réflexes de friction en dormant (joke).

Je vous explique comment moi j’ai fait!

JOUR 1 : je me suis lavé les cheveux, j’ai mis un soin sur les pointes et je les ai laissés sécher au naturel (sauf la frange indomptable). Je les laisse respirer, je les tripote le moins possible. Le soir, je les brosse en partant des pointes, puis du milieu, puis des racines pour éviter le formation de noeuds.

JOUR 2: je les brosse le matin, comme ils ont déjà un peu regraissé, je mets quelques pincées de bicabornade de soude (juste un peu car c’est agressif, préférez en fait de la farine de maïs). Je les brosse le soir.

JOUR 3: je suis fière de moi, j’ai tenu le coup, ce soir ou demain je les laverai. Je les brosse le matin, j’applique du shampoing sec (vous avez soit du blanc normal soit du spécial brunettes pour éviter l’aspect farine très voyant sur les cheveux foncés) sur les racines, et un spray soignant sur les pointes. Fière de ma ténacité je décide de les laver mais avec de l’après-shampoing sans collagène. Il contient des agents lavants mais moins; il agresse moins mes cheveux tout en donnant l’aspect frais (que je ne trouve pas dans le shampoing sec).

NB: se laver les cheveux avec de l’après-shampoing = no poo ou co-washing.

JOUR 4: je brosse mes cheveux le matin et le soir j’estime que j’ai tenu assez. Je me prépare un masque à l’argile verte (voir mon article sur le sujet ) et je l’applique uniquement sur mes racines, mèche à mèche (comme on dit à la tévé), je laisse agir 10 ou 15 minutes et puis je rince et nettoie mes racines avec un shampoing doux ou avec mon shampoing solide spécial pousse des cheveux de chez Lush et je rince à l’eau froide (ou vinaigre de cidre ou eau citronnée, les trois procédés resserrent les écailles du cheveux, stimulent la circulation sanguine et donc favorisent à la fois la santé, la pousse et la brillance des cheveux).

NB2: nul besoin de shampouiner vos longueurs (sauf si très longs cheveux), en massant votre cuir chevelu, le shampoing glisse sur les longueurs, ainsi qu’au rinçage. Cela suffit largement à laver les cheveux, à évacuer la pollution et la poussière.

Et puis je reprends mon manège depuis le début. Si je vais à la salle de sport, je les lave juste aux racines et avec un après-shampoing ou shampoing naturel et doux. Quand je ne sors pas, je les brosse, les laisse respirer un max. Si je sors et que je les trouve poisseux, je les attache.

NB3 : c’est à la mode le côté grunge chez les stars et sur les podiums.


gras-112650_L

Les règles d’or

  • Eviter les shampoings avec collagène et même tout produit chimique agressif
  • Brosser matin et soir, doucement avec une brosse en bambou ou avec des poils de sanglier (c’est doux pour les cheveux) et en plusieurs étapes à commencer par les pointes. On évite le formation de nœuds. Le brossage aère les cheveux et étale le sébum vers les pointes afin de les protéger et de les nourrir.
  • Alterner avec des lavages au shampoing doux, avec des après-shampoings, voire juste à l’eau (NB3: le concombre a des propriétés lavantes, une concoction avec du concombre et du citron comme shampoing c’est top).
  • Limiter quand même l’usage de shampoing sec, même si les recettes sont assez naturelles, préférez des masques à l’argile verte ou l’application de farine de maïs.
  • Ne pas attacher les cheveux trop serré. Cela tire sur les racines, agresse le cuir chevelu et paf: du gras.
  • Ne pas tripoter ses pointes à longueur de temps : ça assèche.
  • Eviter la chaleur autant que faire se peut. Moi je sèche et coiffe ma frange avec une chaleur moyenne puis à froid je passe sur le reste de ma chevelure. En cas de sortie, je le sèche à chaud ou les lisse (plus rarement).
  • En hiver, il est bon d’éviter les couvre-chefs… ça ne risque pas de m’arriver j’adore les bonnets mais pour information, la chaleur favorise la production de sébum et donc au chaud dans un bonnet ou un chapeau, le cuir chevelu s’en donne à cœur joie.

Autres astuces générales

  • Pour les coiffer/structurer, j’use de salt spray maison, et de celui de chez Lush (Sea Spray) également.
  • De temps en temps, je fais un masque hydratant équilibrant à base d’huile de noisette. Elle est sébo-régulatrice, comme l’argile verte et donc à tendance à rééquilibrer la production de sébum, autant sur le visage que sur les cheveux.
  • pour attacher mes cheveux, j’use d’élastiques sans attache métallique, j’évite ainsi de les abîmer.

Voilà! Vous an savez plus. Armez-vous de patience, de produits sains et naturels. Si vous avez des astuces, je suis preneuse, mon combat n’est pas terminé, je lutte chaque jour pour ne pas me laver les cheveux, le regard douteux de l’homme sur ma tête de poulpe des mauvais jours n’aide pas mais quand par bonheur je les ai propres et coiffés il est content alors on se raccroche à ça, on réclame la tolérance et à terme les cheveux reprendront un rythme normal et donc on sera pretty all day long!

Written By

"Née, nourrie, vêtue et pas velue. Un poil artiste, la plume en patte, je miaule, je grogne, tout ce qui compte c'est qu'on ne m'oublie pas trop vite.Née, nourrie, vêtue et pas velue. Un poil artiste, la plume en patte, je miaule, je grogne, tout ce qui compte c'est qu'on ne m'oublie pas trop vite. Etudiante en communication, passionnée de dessin, d'écriture, de culture avec un C, je suis aussi animatrice radio à mes heures perdues et pleine de rêves et de projets fous et insensés. Tout ce que je ne dis pas tout haut, je l'écris ou je le dessine. Je parle beaucoup, même avec la bouche fermée."

2 Comments

  • J’utilise aussi du talc quand ils sont gras et que je veux éviter de les laver trop souvent! Ça fonctionne bien et ça donne même un peu de volume aux cheveux mais je le fais quand même rarement craignant l’effet que cela pourrai avoir sur mon cuir chevelu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *