Le cirque des femmes: une création sur la gent féminine sans tabou!

Le Cirque des Femmes sera à l’affiche du Festival Propulse off le 2 et le 3 février 2016 à la Clarencière à 20h30. Il se jouera à la Samaritaine le 23 février pour un seul soir et reviendra avec une programmation plus étendue du 27 septembre au 8 octobre 2016. Le mercredi 3 février étant déjà complet, dépêchez-vous de réservez vos places pour ce soir ou pour le 23 février pour un spectacle 100% féminin qui ne laissera pas les hommes indifférents.

Un hommage à la femme

Le Cirque des Femmes est une création théâtrale mélangeant tant le drame que l’humour à travers des textes inédits, des chansons et des scènes non verbales dans laquelle nous présentons des dizaines de portraits de femmes à la fois séduisantes, mordantes, hypocrites, honteuses, violentes, militantes, travailleuses, chômeuses, danseuses, célibataires désespérées, amantes délaissées…

Si la volonté de ces quatre filles rock’n rolle est également de nous faire passer un bon moment de détente, ne vous y méprenez pas, elles ont bien l’intention de véhiculer un message fort. Militantes, elles le sont à n’en pas douter. Leurs portraits rendent hommage à la femme dans une période où sa liberté reste toute relative, comme elles nous l’expliquent.

Cirque Femme 002

Le Cirque des Femmes a la volonté de présenter la femme dans la redéfinition de son identité au sein de la société contemporaine. Entre force et fragilité, entre inquiétude et audace, entre légèreté et profondeur, nos femmes se libèrent peu à peu des clichés qui les caractérisent et assument leurs contradictions pour se réinventer. A l’image des poupées russes, les femmes sont plurielles et complexes.

Le programme d’Action de la Conférence de Pékin pour les femmes dans les mémoires

Documentées, belles, engagées, Charlotte, Sophie, Micheline et Ann rappellent le temps de ce spectacle avec humour et sincérité que les droits des femmes ne doivent pas être oubliées. Un sujet qui concerne également la gent masculine, faut-il le préciser.

En 1995, Le programme d’action de la Conférence de Pékin pour les femmes liste toute une série d’engagements précis pour un développement humain durable et équitable. Parmi ceux-ci, nous en avons relevé principalement quatre dont certaines scènes de notre spectacle font écho. En effet, sur base d’informations précises, certains de nos textes reflètent les affres de la condition féminine. 1. L’égal accès à l’éducation et la formation 2. Lutte contre la violence à l’égard des femmes 3. Droits fondamentaux des petites filles 4. Lutte contre l’image stéréotypée de la femme.

Cirque Femme 001

Et les hommes dans tout ça?!

Les hommes vont-ils en prendre plein la gueule du début à la fin du show? Eh bien le moins qu’on puisse dire, c’est que ces filoutes ont plus d’un tour dans leur sac à main pour nous donner l’envie de vérifier par nous-mêmes. Voilà leur réponse quand on leur demande si les hommes sont les bienvenus dans ce cirque des femmes : « Et comment ! Ils vont connaître tout ce qu’ils ont toujours voulu savoir sur les femmes sans rien oser demander. On les chatouille, on se moque d’eux…gentiment. Mais rassurez-vous on se moque des femmes tout autant. »

Cirque Femme 003

C’est d’ailleurs sous la houlette du réalisateur, metteur en scène et comédien Alexis Van Stratum qu’elles ont mis en place cette création théâtrale en 2015. Certains auront peut-être le souvenir de son spectacle Hystéries qui s’est joué plus de cinquante fois en Belgique ou encore de Hard Copy d’Isabelle Sorente qui était à l’affiche du Marni au début 2015. Alexis oscille entre drame et humour. Un spectacle auquel Culture Remains se rendra à la Samaritaine le 23 février. Nous verrons comment ces demoiselles dévoilent les mystères des femmes dans un spectacle original qui promet beaucoup d’émotions.

Le cirque des femmes: Création sur la gent féminine

Les mardi 2 et mercredi 3 février à la Clarencière à 20h30

Le mardi 23 février à la Samaritaine et ensuite du 27 septembre ou au 8 octobre 2016 toujours à la Samaritaine!

Une création collective de et avec Charlotte Devyver, Sophie Doyen, Micheline Mordenfeld et Ann Vandenplas

Sous la direction d’Alexis van Stratum

Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *